L'autisme nommé Grande cause nationale 2012 en France

Le Premier ministre François Fillon a attribué, ce mardi, le label de Grande cause nationale pour 2012 aux associations du Rassemblement "Ensemble pour l'autisme".

Organisé par le Collectif Autisme, le rassemblement regroupe plus de 200 associations de parents et 800 associations de gestionnaires d’établissements. "Les associations concernées par l’autisme, œuvrant pour sa reconnaissance en tant que trouble neuro-développemental et des prises en charge adaptées, se sont rassemblées massivement" pour poser leur candidature au label, peut-on lire sur le site internet du Collectif.

Les associations de parents comptent 188 associations rattachées aux 5 fédérations du Collectif autisme (Asperger Aide, Autisme France, Autistes sans frontières, Sesame Autisme et Pro Aidautisme), la Fondation Autisme et 13 associations indépendantes. Les associations de gestionnaires d’établissements compte les 500 associations de la Fegapei et les 600 de l'Unapei (qui compte aussi des associations de familles).

L'attribution du label "permet à des organismes à but non lucratif, souhaitant organiser des campagnes faisant appel à la générosité publique, d'obtenir des diffusions gratuites sur les radios et les télévisions publiques ". Elle marque aussi "l'engagement de l'Etat à continuer de renforcer la prise en charge des personnes autistes", a déclaré le premier ministre.

Les besoins sont immenses: la prise en charge est tout à fait archaïque (souhaitons que cette attribution pourra faire avancer la problématique de la place qu'occupe inadéquatement la psychiatrie psychanalytique, ndlr), 80% des enfants atteints de la maladie ne sont pas scolarisés alors que beaucoup pourraient trouver leur place à l’école ordinaire, moyennant un accompagnement adapté; et les adultes autistes sont enfermés dans des institutions inadaptées, mentionne notamment le Collectif.

L’autisme, rappelle le Collectif dans son dossier de candidature, "désigne un ou des troubles envahissants du développement affectant la personne dans trois domaines principaux :

  • Anomalies de la communication verbale et/ou non verbale;
  • Anomalies des interactions sociales;
  • Centres d’intérêt restreints et stéréotypies."

Consulter l'intéressant Dossier de demande de Grande cause nationale 2012 pour l’autisme

Voyez également sur Psychomédia:

Psychomédia Tous droits réservés.