Autisme: médecins et psychologues pourront porter des diagnostics provisoires pour accélérer les services (Québec)

Le Collège des médecins du Québec et l'Ordre des psychologues du Québec ont publié conjointement des lignes directrices sur l'évaluation et le diagnostic du trouble du spectre autistique (TSA).

Les médecins et les psychologues pourront livrer des conclusions provisoires sur la présence d'un TSA afin de permettre d'accélérer l'accès aux services spécialisés sans attendre que la démarche évaluative soit complétée, indique le communiqué de l'Ordre des psychologues.

"Pour conclure à la présence de TSA, les médecins et les psychologues doivent généralement collaborer avec différents professionnels (...). C'est le fruit du travail multidisciplinaire ou interdisciplinaire qui permet d'identifier la présence de TSA, de considérer la possibilité d'autres problématiques ou troubles et d'établir un portrait fonctionnel de l'enfant. (...) Mais il n'est pas toujours requis de se rendre au bout de cette démarche pour identifier avec une relative certitude la présence de TSA."

Un document d'une quarantaine de pages vise à guider les médecins et les psychologues dans leur démarche d'évaluation des TSA chez l'enfant et l'adolescent.

"Le diagnostic de trouble du spectre autistique conduit normalement à une prise en charge par les centres de réadaptation en déficience intellectuelle (CRDI), souvent dans un mode d'intervention intensive qui devrait être le plus précoce possible, et il conduit également à l'octroi d'une cote par le ministère de l'Éducation qui permet aussi au niveau scolaire d'avoir accès à un appui accru", précise l'Association des pédiatres du Québec dans un communiqué.

Cette dernière applaudit ces nouvelles lignes directrices mais ajoute regretter qu'elles ne fassent pas de recommandation sur l'organisation pratique des services diagnostiques. Elle "croit que le ministère de la Santé et des Services sociaux devrait ordonner que chaque territoire de CSSS mette sur pied une équipe d'évaluation des troubles de développement chez les enfants, en regroupant les ressources des CSSS, des CRDP et des CRDI. Et elle propose que ces équipes soient "chapeautées par un médecin ayant une expertise dans le développement des enfants, le plus souvent des pédiatres".

Document de l'Orde des psychologues et du Collège des médecins: Les troubles du spectre de l'autisme. L'évaluation clinique

Voyez également:

Psychomédia avec sources: Odre des psychologues du Québec, Association des pédiatres du Québec. Tous droits réservés.