La stimulation magnétique transcrânienne utilisée pour la dépression en Europe

Encore au stade expérimental en Suisse, la stimulation magnétique transcrânienne (SMT) est déjà reconnue et remboursée par l'assurance maladie au Canada et en Israël. Cette technique, qui consiste à stimuler le cortex cérébral avec un appareil à stimulation magnétique (à travers le crâne), est également utilisée en Espagne, aux Etats-Unis, en France, en Allemagne, en Grande-Bretagne, en Autriche, en Finlande et en Australie. D'abord réservée pour les gens qui n'obtiennent pas de résultats satisfaisants avec les traitements par antidépresseurs et psychothérapie, elle est déjà utilisée en France comme substitut aux médicaments même pour des patients qui tolèrent bien ces derniers.
Cette technique a émergé dans les dernières années comme alternative à la thérapie électroconvulsive (électrochocs). Contrairement à cette dernière, elle ne cause pas de convulsions et ne nécessite pas d'anesthésie générale.

«Les fréquences que nous utilisons pour la SMT sont beaucoup plus élevées que celles des téléphones cellulaires ou des fours à micro-ondes et elles sont appliquées au cerveau des patients de manière très localisée et sélective. Il s'agit d'irradier un cône de quelques centimètres cube sous le crâne, précise Jean Golaz, co-responsable avec Rachid Fady, d'un programme expérimental à l'Hôpital universitaire de Genève auprès de 30 patients très résistants aux traitements classiques.

«La moitié d'entre eux ont bien réagi à cette thérapie alternative et sont restés dans un état stable pendant quelques mois», rapporte Rachid Fady.

Cette technique a aussi des applications dans le traitement de la maladie de Parkinson, de la sclérose en plaques, de l'épilepsie et des douleurs chroniques.

PsychoMédia avec source: Swissinfo

Voyez également:

Dépression: technologie de stimulation magnétique transcrânienne commercialisée
Un stimulateur électrique pour le traitement de la dépression sévère
DOSSIER: Dépression
DOSSIER: Antidépresseurs

Pour vous exprimer sur ce sujet, visitez notre FORUM Dépression