Double dépression : la dysthymie doublée d'une dépression majeure

Thomas Joiner, chercheur en psychologie, et ses collègues ont étudié les caractéristiques de ce qu'ils appellent la double dépression. Cette dernière se produit lorsqu'une personne qui souffre d'un type de dépression appelée dysthymie tombe dans un état de dépression majeure.

La dysthymie est un état dépressif chronique de sévérité modérée marqué notamment par un
faible niveau d'énergie. La dépression majeure consiste en un ou plusieurs épisodes de dépression plus sévère qui tranchent avec le fonctionnement habituel de la personne.

La double dépression est sous-diagnostiquée et plus difficile à traiter que la dysthymie ou la dépression majeure seule, explique Joiner.

Les chercheurs ont mesuré la dépression, le sentiment de désespoir, l'anxiété et le sentiment de contrôle sur leur propre vie, chez 54 adultes âgés de 55 ans et plus et débutant un traitement.

Les participants souffrant de double dépression avaient des niveaux élevés de désespoir comparativement à des niveaux modérés pour ceux souffrant de dépression majeure ou de dysthymie seules.

"Les personnes qui sont sans espoir ont tout simplement abandonné", dit Joiner. "Elles sentent que le monde est contre eux, que le futur est sombre et qu'ils sont incapables de se battre".

"Ce sentiment de désespoir est une raison pour laquelle la double dépression est difficile à traiter. La nature chronique de la dysthymie en est une autre."

"Les gens souffrant de dysthymie viennent à voir la dépression comme une partie de ce qu'ils sont et sont ainsi moins portés à chercher un traitement. Même quand ils sombrent dans une dépression majeure, le manque de motivation à suivre un traitement est un problème, explique l'auteur.

Les résultats ont aussi montré que les gens souffrant de dysthymie seule et de double dépression sentent peu de contrôle sur leur vie. Ils sentent que des forces externes déterminent leur futur. Ce qui est moins le cas des gens souffrant de dépression majeure seule.

Malgré les limitations de cette recherche (ex. petit nombre de participants) les chercheurs considèrent qu'elle amène des indications utiles, en particulier pour le traitement des gens souffrant de double dépression.

La thérapie cognitive comportementale, affirment-ils, qui est centrée sur le changement des patterns de pensées négatives et les antidépresseurs peuvent aider à traiter les symptômes de désespoir et la perception de manque de contrôle sur sa vie.

Source: Journal of Affective Disorders (Eurekalert)

Voyez également:

Qu'est-ce que la dépression majeure et la dysthymie ?
Le trouble de l'adaptation : symtômes de dépression non chroniques et de sévérité modérée
La dépression bipolaire souvent prise pour une dépression majeure
DOSSIER : DÉPRESSION

Pour vous exprimer sur ce sujet, visitez notre FORUM Dépression