Quels sont les symptômes de la dépression? (définition, diagnostic)

(Mise à jour juin 2013)

Deux formes de dépression sont définies par le DSM-IV (1) : la dépression majeure et la dysthymie. Le diagnostic de trouble de l'adaptation est aussi souvent posé en présence d'humeur dépressive.

La dépression majeure

La dépression majeure consiste en un ou plusieurs épisodes dépressifs qui tranchent avec le fonctionnement habituel de la personne.

Voyez : Symptômes et critères diagnostiques de la dépression majeure

La dépression saisonnière est un épisode de dépression majeure dont la principale caractéristique est de survenir durant la même période à chaque année ou un épisode de dépression faisant partie du trouble bipolaire (maniaco-dépression). Dans ce dernier cas, il y a souvent présence de symptômes hypomaniaques pendant l'été.

Le diagnostic de trouble bipolaire est porté en cas d'épisode de dépression majeure lorsqu'il y a déjà eu un ou des épisodes maniaques ou hypomaniaques.

La dysthymie

La dysthymie est caractérisée par des symptômes dépressifs moins sévères mais chroniques.

Voyez : Symptômes et critères diagnostiques de la dysthymie

Le trouble de l'adaptation avec humeur dépressive

Le diagnostic de trouble de l'adaptation avec humeur dépressive est posé lorsqu'un état dépressif survient en réaction à une situation stressante et que tous les critères de la dépression majeure ne sont pas rencontrés.

Voyez : Symptômes et critères diagnostiques du trouble de l'adaptation

Le trouble dépressif non spécifié

Un diagnostic de trouble dépressif non spécifié est utilisé pour les troubles à caractère dépressif qui ne répondent pas aux critères de dépression majeure, de dysthymie et du trouble de l'adaptation ou lorsque l'information est insuffisante pour mieux préciser le diagnostic).

(1) DSM-IV, Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux ("Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders"), publié par l'American Psychiatric Association. Dans le DSM-5, publié en mai 2013, le trouble dépressif majeur présente peu de différences avec la dépression majeure du DSM-IV alors que la dysthymie est incluse, avec la dépression majeure chronique, dans le trouble dépressif persistant. (Voyez : Les troubles dépressifs dans le DSM-5 : différences avec le DSM-IV.)

Voyez également :


Commentaires

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur "Sauvegarder les paramètres" pour activer vos changements.

dépréssion

bonjour,

en lisant ses symptomes je suis sur de souffrir de dépréssion car actuellement j'arrive pas à manger, je n'arrive pas à travailler en cours je suis toujours triste je me sens faible et incapable et puis ma mére il faut que je l'aide et oui je vis seule avec ma mére j'ai seulement 20 ans et j'aimerai m'amuser comme toutes les filles rigoler avoir un copain vous allez rire mais a 20 ans je n'ai jamais eu de rééle petit copain et et puis j'ai pas une grande vie sociale car en dehors de ma mére et mes cours en plus en période d'examen,

C.

Si on devait résumer tout ça...
Je suis pratiquement sûre d'être dépressive. Je n'ai jamais été diagnostiquée, et pour cause: je ne suis jamais allée chez le psy. je vis un véritable calvaire depuis quelques mois. J'ai treize ans et je me suis parfaitement reconnue dans chaque symptôme.
Le problème étant que pour une raison que j'ignore, je suis incapable d'en parler (excepté sur internet) autour de moi. Je crois que tout a été dit plus haut, mais l'automutilation ne me suffit plus. Le désir de suicide est important, malgré la peur, et c'est étrange mais je n'ai pas non plus très envie de guérir. A vrai dire, je n'ai envie de rien, sinon de disparaître.
Je ne comprends pas.

Fais un test de qi

Si tu avais 13 ans il y a deux ans et que tu étais capable d'écrire comme cela, je te conseille de passer un test de qi.
Il y a un monde de découvertes là derrière et enfin des réponses si tu es comme je le crois, surdouée.
Oublie tes peurs, fais confiance à quelqu'un qui a déjà fait le chemin, et consulte.

La vie n'est pas façile MAIS....

Allo !

Pour exposer grosomodo le problème avec lequel je vie aujourd'hui et bien le voici....

La ''Femme'' avec qui je partage la vie commune n'est pas une femme tel quel devrais être et que je croyais quel pouvais être. Je m'explique. Une femme enfant vous dit quelques chose ? l'enfer...une situation de toujours répété (mémoire défaillante) les même histoires etc....l'enfer je vous dit. Au lieu d,énergiser le couple ca désénergise totalement. Toujours positif et elle ne pense sans voir au allentour où au solutions futur ...des idées noirs et avec peu de solutions dans son language. Voyez-vous le TOPO ? et maintenant ? je vois tout ca comme une leçon de vie. Non pas un échec personnel, mais bien une mésaventure auquel j'aurais dû en associer tout anomalies. Toutefois les signes que la vie nous envoient ont tendance parfois à nous glisser entre les mains. Et ce fut le cas de cette amour envers elle et la chance que l'ont s'est donner de pouvoir vivre ensemble. Pas façile ? et je la prend très constructive et positive.

Bonne chance à toutes et à tous

C'est en cherchant des

C'est en cherchant des réponses à vouloir identifier mon état que je suis tombée sur ce courriel ci-haut... C'est tout un choc que de se reconnaître entièrement dans le portrait dressé. Ce sont les mêmes comportements que mon conjoint me reprochent, et je suis présentement en train de voir ce couple s'effriter petit à petit... et ma famille par le fait même puisque je suis maman de deux belles petites filles. J'avance dans la vie sans savoir pourquoi; je me laisse bercer par la vague, sans me poser de questions, sans avoir de rêves ni d'ambition... Alors là, je n'en peux plus et je cherche des réponses à mon état. Ça fait 3 psychologues que je rencontre, et ça n'aboutis jamais à rien puisque j'ai l'impression de ne rien me rappeler de ma vie; de ce qu'elle a été. J'ai besoin de voir la lumière au bout du tunnel avant de tout perdre et d'y laisser ma peau...

Oufff...

Je sais que ce message date de presque 2 ans, mais je me permets d'y répondre. En fait, je tremble présentement et essaie de me rappeler si ce n'est pas moi qui l'ait écrit... Je suis aussi maman de deux petites et je n'ai même pas la force de me battre pour ma famille. Mes souvenirs partent à la dérive et du plus loin (et du mieux) que je me souvienne, j'ai toujours été comme ça... Je ne pense pas au suicide, mais il m'arrive parfois de me dire que la vie serait certainement plus belle, pour les gens qui m'entourent, si je n'y étais plus...

Je compren rien

Je suis un adolescent normal de 17ans je me sens de plus en plus deprimer . Je n'ai plus jamais d'energie jai du mal a dormir . Mon interets a faire des activitees est rare . Je m'enferme toujours mais je ne suis pas capable de faire autre chose du moin je n 'en ai pas envi . A lecole je n'ai vraiment plus la meme concentration... Que doije faire??

Je compren rien

je me sens exactement comme toi jai 17 ans aussi je crois travailler trop et avec lecole je nai plus de temps pour moi alors je prefere ne rien faire plutot qu'aller passer le temps avec des amis... je crois pas me tapper une depression mais on sais jamais parfois on a peur et on veut pas croire ses trucs de peur d'etre reellement affecter .... bref bonne chance a toi !

conseils

tiens le coup! il ne faut pas sombrer dans les idées noires, sort, va voir le monde et ne reste pas enfermer chez toi. Même si tu nen a pas toujours envie, fait un effort pour retrouver des intérêts. C'est une mauvaise passe dont il faut que tu te sorte, tu peux compter sur tes proches. Bonne chance!

ce mal de vivre

Je suis hélène. Diagnostiquer bipolaire. J ai 48a. Je souffre chaque jour de cette maladie. Il est des jours ou on contrôler est très dur. Une souffrance a l'état pure-mais je me gère .. Parfois sans medicamemt-moi -ce sont des efforts pas possible-mais j,y arrive -mais cette souffrance est tjrs la. La mort m-attire .. Juste pour être libèree .. Mais j-ai pas je droit-je suis amoureuse comme jamais!j-ai fait une crise ya peu de temps-coupable .. Je me suis faite mal. ScarificatioN ..
Je sûrdose mes medicaments,consciente.. La maladie quelle
Qu-elle est celui qui est assez fort pour vivre avec?j'en ai marre--je ne faite que survivre . Hélène

j'ai aussi une grave dépréssion suivie de symptome 1 blépharospa

bonsoir, je suis marie ,depuis 5ans je vie et souffre au quotidiende cette maladie dont je n'arrive pas à m'en sortir, j'ai eu 1 trés grave accident mortel de la route ou malheureusement 1 jeune homme a etait tué , depuis ce jour je vie un calvaire ,ma vie c'est arrétée ce jour là!! moi aussi plus gout à la vie ,envie de mourir pour arréter cette souffrance , les médicaments au quotidien car sans eux je panique, je ne dors pas, je ne sors plus de chez moi, la peur de l'extérieur, de plus je souffre d'un blépharospasme d'ou l'handicap total , ce ki me rend encore plus dépréssive car il n'y a rien pour me soulager!!! j'ai l'angoisse de perdre définitivement la vue, qui à ce jour est assez faible, donc je comprend votre souffrance et personne ne peux s'imaginer ce que l'on peut endurer chaque jours!!! moi aussi je n'en peux plus et je n'ai aucun éspoir de m'en sortir!!

Bonjour Hélène, Mon nom est

Bonjour Hélène,

Mon nom est Manon et j'ai 52 ans. Depuis toujours, je suis sous l'emprise de ma mère manipulatrice perverse dépourvue d'empatie; du moins, je le sait maintenant; je me suis documentée et j'ai compris. Cette situation m'a rendue très dépressive pendant très longtemps et je dois combattre chaque jour et, je le crois, pour le reste de ma vie, juste pour garder la tête haute malgré ses attaques de dévalorisation. les dégâts psychiques causés par une personne manipulatrice peuvent être monstrueux : anxiété, dépression, stress etc etc. Depuis quelque temps, j'ai pris la décision de ''sauver ma peau'' en n'ayant plus aucun contact avec elle. Les choses ont empirées depuis 2006 au décès de mon père qui était sa victime de choix. Elle se l'est approprié jusqu'à la fin (maladie), m'empêchant d'approcher. En fait, elle a prouvée sa cruauté inqualifiable en maniant afin qu'il ne me lègue rien et je suis fille unique ... Il faut dire que toute la parenté (2 cotés) avait déja été éliminée par elle depuis fort longtemps... Bref, à ses yeux je ne suis bonne à rien et n'ai jamais réussi quoique ce soit dans ma vie. Pourtant, j'ai survécue à la violence d'un ex-époux et ai élevé mes deux fils seule. Je suis aujourd'hui aidant naturel de mon conjoint atteint de sclérose en plaques, mais j'ai le courage qu'il faut. Je sais que je suis forte, que je ne suis pas nulle et j'ai décidé de reprendre possession de ma vie, mon estime personnelle... Sache que nous sommes tous et toutes importants et méritons notre place ici-bas. Nous devons être fières... nous sommes des femmes de coeur!

bon courage Hélène

Sois Forte toi aussi !

Je mappele elizabeth , jai 14 ans je ne sais pas ques que jai mon tchum a changer decole on se voi persque jamais je ne veu plus rien je pensse constament a lui jai un vide jme sen male dans ma peau je voudrais que tout revienne comme avant! Je pert du poid constament je suis toujours fatiguer je suis tanner dla vie quand je rie et joublie quil est loin de moi je me sent coupAble !!!
QUES-CE QUE JAI? Lamour a distance va finir par me tuer!

Re

Bon.. Premierement tu n as que 14 ans alors des amours <> c un peu compliquer et pas necessaire .. Essaie de passer a autre chose de ce cote et sinon pour t'aider si ta une passion (sport ou peu importe) sert toi sen pour te sortir de sa! Et surtout passe u temps avec tes amis!

13 ans et déprime beaucoup en ce moment ... moi aussi .

Bonjours , voila j'ai 13 ans bientôt 14 .
Depuis peu j'ai appris que ma grand-mère avait des pensés suicidaires et donc qu'elle n'allait pas bien du tous , j'ai aussi appris que mon père regardait des sites pornos ( ce qui m'a fait un très très gros chocs sachant que je n'ai que 13 ans ) et depuis trois jours ma mère le sait ( et comme ils s'engueulent tous les jours ) elle a très très mal pris et ne se parlent plus du tous ( ma mère ne sait pas que je sais ) et elle aussi déprime , mais parents ne s'aiment mais vraiment pas du tous et cela me fait mal de les voir comme ça et j'ai deja essayer de faire quelque chose mais rien ni fait ...

j'en peux plus ...

14 ans

pense à toi laisse les problèmes de tes parents à eux seuls,
ils voudront ou pas les gerer si ils ne sont pas conscients qu'ils te font souffrir par leur mal être c'est qu'ils ne valent pas la peine de s'inquiéter et que ils s'autodétruisentà l place de avoir la vomonté de se suitter et vivre ,travailles bien, soit concentrée sur ta réussite et tes ami(es sort communiquent lis les jardins avec les copines et copines et les pics nics assi fuient tout ce qui peut te detruire, l'alcool, ect ...la musique et lec hant le karaoké sont un super exutoire le travail aussi la lecture les maths et autres ne voit pas que tes parents et leur mal être
bizou annemarie

les parents dépressifs et impacts sur les enfants

moi aussi, j'ai l'expérience de parents qui se déchirent mais restent ensemble. ma mere est dépressive et mon père est sadique, raleur et autoritaire.

j'ai 27 ans, j'ai pu m'en sortir en quittant simplement la maison familiale,et en gardant un minimum de contact, maintenant je vis seule et j'essaie d'oublier tous les mauvais traitement morals infligés inconsciemment.

j'ai pu m'en sortir grace à ma bonne situation que je dois au travail acharné durant mes études.

Quand j'étais encore avec mes parents j'essayais de résoudre leurs problèmes, insignifiants , mais qu'ils ressassaient chaque jour et augmentaient jusqu'à devenir invivables, mais j'ai compris qu'ils se plaisent à vivre dans leur problème.

j'ai deux de mes soeurs (20 et 23 ans) qui ont tourné mal, l'une se drogue , l'autre est une irresponsable notoire, toutes les deux volent tout ce qu'elles trouvent, c'est convulsif.

la meilleure solution que mes parents ont trouvé, est de les chasser de la maison, et de se trouver deux sujets supplémentaires de lamentation quotidienne, qui cette fois, sont de vrais problèmes.

malheureusement, dans ce cas, les problèmes c'est comme un passe temps pour eux,ils les racontent à tout le monde: la famille, les voisins, les collègues.. l'air de dire "pauvres de nous", ces parents là ne valent pas la peine que je ou que tu tombes malade à cause de leur jeu sordide.

travailles bien et voles après bien loin, tu te sentiras mieux, tu n'oublieras pas , moi meme j'ai encore maintenant du mal à lier des amitiés et à faire confiance, mais tu commenceras à vivre pour toi progressivement.

je sais plus quoi faire

J'ai 17 ans,
Je pleur tout le maudit temps! Je ne crois pas être dépressive... Mais j'ai vraiment besoin d'en parler...
Je ne sais pas vraiment pourquoi je pleur! J'ai toujours un gros mottons dans mon coeur et dans ma gorges toujours! j'suis vraiment plus capable... j'ai un chum je l'aime tellement mes tellement plus que tout au monde! Je pence a lui sans arrêt... Lui il me dit qu'il m'aime vraiment beaucoup! Mais je crois que c'est temps si il est vraiment beaucoup fatiguer et je crois que c'est pour ca qu'il est un peu distant... mes ca me fait tellement de peine! parce que depuis 2 semaine j'ai vraiment mes vraiment besoin d'amour! Je ne sais vraiment plus quoi faire j'arrêt pas de pleurer! je me cache pour que personne ne me vois... j'en parle a mon chum... il me dit de ne pas m'en faire qu'il m'aime vraiment! que je suis la femme de sa vie et tout... mes il me montre pas tout l'amour qu'il a pour moi... serieux c'est vraiment ma raison de vivre... et je crois que c'est pour cela que je pleur toujours.... j'ai trop peur de le perdre! je l'aime tlmm mes tlm! lui aussi m'aime... mes je ne suis pas heureuse..:'( je crois que j'ai un probleme!:'(

nouvelle maman

salut moi j ai eu un bébé dont j ai tjrs revé j attendais son arrivé en comptant les jours mais voila mnt qu il est la je ne ss pas heureuse comme j imaginais je ne veux rencontrer personne je pleure tjrs sans une vrais raison je veux sortir et passer moi aussi le temps et oublier tout mais finalement je trouve que je n ai pas envie.. je ne sais pas quoi faire

nouvelle maman

salut moi aussi jsuis une nouvelle maman et comme toi j'attendais impatiament mon bebe des fois jsuis telment heureuse mais c'est pas toujour le cas maleureusement moi je connais personne dans se pais tous mes amis et famille son tres loin et me manque terriblement mon mari dit qu'il me comprend mais je me sens tres delaisser il travail constament pour nous mais jpense que du coup il ma oublier on n'a plus occune relacion la vie cotidienne devient plate je fais que m'occuper de mon bebe et qd il arrive il est telment fatiguer qu'il fini tjr par s'endormir on fais que se croiser tous les jour et les weekend on a juste les dimanche et c'est le seul moment pour faire des courses et qu'il profite du bebe jpense que jfais une ptite depression je rever telment d'avoir une famille a moi mais jme rend compte que j'en paye le prix mon bebe a tous notre amour tous les jours je fais tous les effort du monde pour que les journee se passe a merveille pour elle mais le soir une fois tous endormi moi jme sens seule et j'ai que des envi de pleurer j'ai personne avec qui sortir j'ai pas de voiture pour me promener jme sens telment comme en prison delaisser completement sans ma famille ni mes amis a coter de moi la seule chose qui me fais tenir a chaque jour c'est les si beau sourire que ma ptite puce peux me donner jme dit que je l'ai voulu alors faut que je tienne pour elle et peut etre qu'un jour mon mari retrouvera l'energie pour s'occuper un peu de moi et m'aimer comme au tous debut de notre relacion