Le trouble de l'adaptation est caractérisé par la présence de symptômes émotionnels ou comportementaux en réponse à un stress identifiable.

Le diagnostic est posé lorsque ces symptômes ne rencontrent pas les critères d'un autre trouble tel que dépression, trouble anxieux, état de stress aigu, état de stress post-traumatique…

Les critères du DSM-5 (2013) sont les mêmes que ceux du DSM-IV (1). Dans le DSM-5, le trouble est classé dans la catégorie des troubles liés aux traumatismes et au stress alors qu'il constituait une catégorie distincte dans le DSM-IV.

  1. Développement de symptômes dans les registres émotionnels et comportementaux, en réaction à un ou plusieurs facteur(s) de stress identifiable(s), au cours des trois mois suivant la survenue de celui-ci (ceux-ci).

  2. Ces symptômes ou comportements sont cliniquement significatifs, comme en témoignent :

    1. soit une souffrance marquée, plus importante qu'il n'était attendu en réaction à ce facteurs de stress
    2. soit une altération significative du fonctionnement social ou professionnel (ou scolaire).
  3. La perturbation liée au stress ne répond pas aux critères d'un autre trouble de l'axe I (par exemples, si les critères de la dépression majeure ou de l'état de stress post-traumatique sont rencontrés, ces diagnostics s'appliqueront plutôt que celui de trouble de l'adaptation) et n'est pas simplement l'exacerbation d'un trouble préexistant de l'Axe I ou de l'Axe II (trouble de la personnalité).

  4. Les symptômes ne sont pas l'expression d'un deuil.

  5. Une fois que le facteur de stress (ou ses conséquences) a disparu, les symptômes ne persistent pas au-delà de 6 mois.

Le trouble de l'adaptation est dit aigu si la perturbation persiste moins que 6 mois. Il est dit chronique si elle persiste 6 mois ou plus.

Le diagnostic est accompagné des spécificateurs suivants :

  • Avec humeur dépressive
  • Avec anxiété
  • Avec à la fois anxiété et humeur dépressive
  • Avec perturbation des conduites
  • Avec perturbations à la fois des émotions (dépression, anxiété) et des conduites
  • Non spécifié

Les symptômes du registre émotionnel peuvent être :

  • reliés à une humeur dépressive : des pleurs, des sentiments de désespoir, etc.
  • reliés à l'anxiété : nervosité, inquiétude, agitation (chez l'enfant, la peur de se séparer des personnes auxquelles il est le plus attaché).

Les symptômes comportementaux peuvent comporter : une violation des droits d'autrui ou des normes et des règles essentielles de la vie sociale, compte tenu de l'âge du sujet (p. ex., l'école buissonnière, le vandalisme, une conduite automobile imprudente, des bagarres, un manquement à ses responsabilités légales).

(1) DSM, Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux ("Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders"), publié par l'American Psychiatric Association.

Psychomédia
Tous droits réservés