Plus de dépression post-partum lorsque le bébé est un garçon

Donner naissance à un garçon peut conduire à des niveaux plus sévères de dépression post-partum (aussi appelée dépression post-natale) et à une plus grande réduction de qualité de vie que d'avoir une fille selon une récente recherche française publiée dans le Journal of Clinical Nursing.

Environ un tiers des 181 femmes d'une communauté française, suivies 4 à 8 semaines après leur accouchement par l'équipe de recherche de l'Université de Nancy 2 (France), ont fait une dépression post-partum.
Neuf pour cent avaient une dépression sévère. Plus des trois quarts d'entre elles avaient donné naissance à un garçon.

L'équipe, dirigée par le professeur Claude de Tychey, a aussi montré que même chez les femmes qui ne souffraient pas de dépression post-partum, donner naissance à un garçon augmentait les risques d'une diminution de la qualité de vie.

Les femmes ayant eu un garçon rapportaient une moindre qualité de vie dans 70% des cas comparativement à celles ayant eu une fille.

Donner naissance à un premier enfant n'influençait pas les résultats.

Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour expliquer pourquoi les femmes qui donnent naissance à un garçon vivent plus souvent une dépression post-partum.

Alors que les changements hormonaux ne constituent pas le seul facteur causant la dépression post-partum (des recherches pointent vers des facteurs psychosociaux, voir lien plus bas), cette recherche appuie l'idée d'un rôle des hormones.

Voyez également:

Plus de dépression post-partum chez les femmes ayant de faibles revenus
SPM, dépression post-partum et ménopause principalement dus au stress?
Qu'est-ce que la dépression post-partum (ou postnatale)?
Le risque de trouble mental augmenté après une naissance
DOSSIER: Dépression

Pour vous exprimer sur ce sujet, visitez nos FORUMS Dépression.