Dépression sévère: la stimulation cérébrale profonde peut être efficace

La stimulation cérébrale profonde (faible stimulation électrique de certaines régions du cerveau) a apporté une amélioration d'une dépression majeure sévère chez la moitié des participants à une petite étude n'ayant pas été soulagés par les traitements conventionnels. Ces résultats ont été présentés au congrès de l'American Association of Neurological Surgeons.

Huit des seize personnes ayant participé
à cette étude ont vu une amélioration d'au moins 50% de leur état selon les résultats au test de dépression Montgomery-Asberg, rapporte Dr. Ali R. Rezai de la Clinique Cleveland. Leur qualité de vie a été améliorée de façon significative alors qu'elles ont pu retourner au travail et recommencer à s'impliquer dans une vie sociale.

Environ 15% des personnes ayant un diagnostic de dépression majeure n'obtiennent pas d'amélioration avec les antidépresseurs, la psychothérapie ou un traitement électroconvulsif, note le chercheur.

Les participants souffraient de dépression sévère depuis au moins 5 ans et leur état n'avait pas été amélioré par des essais avec au moins trois classes d'antidépresseurs prescrits aux doses les plus élevées tolérées, des essais de combinaisons avec d'autres médicaments et plusieurs essais de thérapie électroconvulsive. Les personnes ayant d'autres problèmes psychiatriques étaient exclues de cette recherche.

Le traitement impliquait l'installation, par chirurgie, d'un générateur d'impulsions, un appareil comparable à un pacemaker, utilisé pour le traitement de la maladie de Parkinson. Les électrodes étaient placées avec précision dans une région du cerveau au moyen des images d'un scan à haute résolution.

Les bénéfices du traitement étaient apparents après 3 mois. Les évaluations neuropsychologiques n'ont pas montré d'effets délétères significatifs de cette stimulation chronique. Des améliorations de la mémoire à court terme ont été observées.

Deux des participants ont vu un retour des symptômes dépressifs et des idées suicidaires lorsque leur appareil a été accidentellement désactivé. Réactiver l'appareil a de nouveau amené une amélioration des symptômes.

Le chercheur a également rapporté des résultats favorables de l'utilisation de la stimulation cérébrale profonde chez des personnes ayant un trouble obsessionnel-compulsif réfractaire aux traitements.

PsychoMédia avec source:
Medpage Today

Voyez également:

Un stimulateur électrique pour le traitement de la dépression sévère
La stimulation magnétique transcraniale pour le traitement de la dépression
Le Neurodon 2008 met l'accent sur la stimulation cérébrale profonde (Parkinson)
DOSSIER : Dépression
DOSSIER : Antidépresseurs

Pour vous exprimer sur ce sujet, visitez notre FORUM Dépression.