11% de la population, 23% des femmes de 40-59 ans prennent des antidépresseurs aux États-Unis

Les antidépresseurs constituent la classe de médicaments la plus prescrite chez les 18-44 ans aux États-Unis et la troisième pour tous les âges, indique un rapport de Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC). La consommation de ces médicaments a augmenté de 400 % depuis 20 ans. Au cours de la dernière année, 11 % des Américaines de 12 ans et plus en ont pris. La proportion atteint 23 % chez les femmes entre 40 et 59 ans.

La proportion de 11% est proche de celles retrouvées en Europe et au Québec. Une proportion d'autant plus discutable que d'importantes études ont montré le peu d'efficacité de ces médicaments pour la plupart des dépressions alors qu'ils exposent à des risques d'effets secondaires non négligeables.

Quelque 8% des Américains de plus de 12 ans prennent des antidépresseurs sans présenter de symptômes de dépression. Ces médicaments sont prescrits pour le traitement d'une variété de troubles dont les troubles anxieux, les douleurs, les bouffées de chaleur de la ménopause...

Les femmes sont deux fois et demie plus nombreuses que les hommes à prendre ces médicaments et les plus de 40 ans en prennent plus que les 12-39 ans. Riches ou pauvres en prendraient de la même façon.

Environ 60 % des Américains qui prennent des antidépresseurs les prennent pendant plus de 2 ans et 14 % pendant plus de dix ans.

  • Cette énorme consommation n'empêche pas, selon le rapport des CDC, que les 2/3 des Américains souffrant de dépression majeure (à ne pas confondre avec dépression sévère, une dépression majeure pouvant être légère, modérée ou sévère) ne sont pas traités. Trop de gens de sont pas traités, conclut le rapport, et il serait important d'augmenter les taux de traitement !

Voyez également: