La luminothérapie (aussi appelée photothérapie) pour le traitement de la dépression saisonnière (mais aussi de la dépression non saisonnière et de troubles du sommeil, suggèrent certaines études) consiste à s'exposer à une lumière intense fournie par une lampe de luminothérapie.

La luminothérapie réduirait les symptômes chez 60% à 80% des personnes atteintes de dépression saisonnière, selon certaines études.

Les lampes de luminothérapie émettent une lumière dont l'intensité varie entre 2500 et 10 000 lux (alors que l'intensité de l'éclairage intérieur varie entre 50 et 100 lux et que celle de la lumière directe du soleil par une belle journée d'été est de 100 000 lux.

Il s'agit le plus souvent d'une lumière blanche qui contient tous les spectres de la lumière solaire (sauf les ultraviolets). Certaines lampe émettent une lumière bleue, certaines études ayant suggéré qu'elle pourrait être légèrement plus efficace (ce qui reste à confirmer par des études supplémentaires).

L'exposition est plus efficace le matin. Les appareils dont l'intensité est plus grande nécessite une exposition moins longue: 30 minutes tous les matins pour une lampe qui produit 10 000 lux, placée à 30 à 35 cm (12 à 14 po.) des yeux et 2 heures ou plus pour une lampe produisant 2 500 lux placée à la même distance.

Les yeux doivent être ouverts car pour que l'exposition soit efficace, la lumière doit atteindre la rétine de l’œil. Des effets peuvent être ressentis après 3 à 15 jours. Pour ce qui est de la dépression saisonnière, le traitement doit être maintenu tant que les jours ne rallongent pas suffisamment.

C'est en agissant sur la mélatonine, surnommée hormone du sommeil, que la luminothérapie exercerait son effet. Libérée par la glande pinéale (épiphyse) du cerveau de la tombée de la nuit à la levée du jour, l'hormone joue un rôle important dans la synchronisation de l'horloge biologique (les rythmes circadiens). Elle intervient dans la régulation de plusieurs processus physiologiques tels que le cycle sommeil/éveil, l'énergie, l'appétit, l'humeur, la thermorégulation, la pression artérielle, le métabolisme du glucose…

Psychomédia
Tous droits réservés.