Le massage réduit la douleur, diminue l'inflammation et augmente l'énergie des cellules musculaires

Le massage atténue les douleurs musculaires par les mêmes mécanismes biologiques que la plupart des médicaments anti-inflammatoires et peut constituer une alternative efficace, selon une étude canadienne publiée dans Science Translationnal Medicine.

Justin Crane et ses collègues de l'Université McMaster (Ontario) ont mené cette étude avec 11 hommes dans la vingtaine qui avaient fait un exercice physique intense jusqu’à l'épuisement musculaire.

Un massage de 10 minutes, employant diverses techniques couramment utilisées en réhabilitation, étaient ensuite pratiqué sur une jambe puis des biopsies musculaires étaient réalisées dans les deux jambes.

Alors que le massage est bien accepté comme traitement contre la tension musculaire et la douleur, l'étude montre qu'il déclenche aussi des processus réduisant l'inflammation et favorisant la croissance de nouvelles mitochondries (responsables de la production d'énergie) dans les cellules des muscles squelettiques. Contrairement à l'idée répandue cependant, il n'aiderait pas à évacuer l'acide lactique des muscles fatigués.

Le massage présente ainsi le potentiel d'aider les personnes atteintes d'affections chroniques liées à l'inflammation telles que l'arthrite ou la dystrophie musculaire, estime le chercheur.

Une étude, publiée en 2010, montrait qu'une séance de massage suédois entraînait des changements bénéfiques dans les réponses immunitaires et endocrines (hormonales) de l'organisme.

Voyez également:

Psychomédia avec source: McMaster University. Tous droits réservés.