La douleur chronique plus fréquente et différente chez les femmes

À travers le monde, la douleur chronique affecte une plus grande proportion de femmes que d'hommes, selon la chercheuse en psychologie Jennifer Kelly du Atlanta Center for Behavioral Medicine (Georgia). Elles ont plus de douleurs récurrentes qui sont plus intenses et durent plus longtemps ainsi que plus d'invalidité liée à la douleur, a-t-elle indiqué au congrès de l'American Psychological Association se tenant à San Diego (Californie).

Plusieurs maladies associées à la douleur chronique, dont la fibromyalgie, le syndrome du colon irritable, l'arthrite rhumatoïde et la migraine sont plus fréquentes chez les femmes que chez les hommes.
Les hommes de leur côté rapportent davantage de douleur chronique liée à l'algie vasculaire (céphalée caractérisée par une douleur intense), la goutte, les maladies cardiaques et d'autres problèmes.

La douleur est considérée chronique si elle dure six mois ou plus et si elle n'est pas soulagée par les options de traitement médical.

Chez les femmes, dans plusieurs cas, la douleur disparait à la ménopause, ce qui suggère un lien hormonal (œstrogène), indique la chercheuse. Le cycle menstruel est aussi associé à des variations de la douleur.

Ses recherches, indique la chercheuse, ont montré que les réactions des femmes à la douleur chronique sont différentes de celles des hommes. Elles auraient tendance à davantage se concentrer sur les aspects émotionnels de la douleur (par ex., s'inquiéter de l'impact sur leur capacité d'assumer leur responsabilité) et les hommes se concentreraient davantage sur les aspects sensoriels. Ces pensées négatives associées à la douleur auraient un impact négatif sur celles-ci.

Le counseling psychologique pour les personnes atteintes de douleur chronique peut les aider à recadrer comment elles voient leur douleur (par ex. concevoir qu'elles peuvent être heureuses avec un certain niveau de douleur) et à composer avec les conséquences dans différents domaines de leur vie, explique Kelly.

Voyez également:

Une carence en vitamine D liée à la douleur chronique chez les femmes
Le cycle menstruel influence la fibromyalgie et d'autres troubles douloureux
L'arthrite rhumatoïde pourrait être liée à une carence en vitamine D
DOSSIER Psychomédia : Fibromyalgie
DOSSIER Psychomédia: Douleur chronique

Psychomédia avec sources:
WebMD, CNN
Tous droits réservés