L'arthrite rhumatoïde pourrait être liée à une carence en vitamine D

Les femmes qui vivent dans le nord-est des États-Unis sont plus susceptibles de développer l'arthrite rhumatoïde, montre un étude publiée dans la revue Environmental Health Perspectives, suggérant un lien entre la maladie auto-immune et la carence en vitamine D.

Verónica Vieira de l'Université de Boston et ses collègues ont analysé les données concernant 461 femmes atteintes de arthrite rhumatoïde et 9220 personnes indemnes de la maladie.
Dans des études précédentes, une association géographique a aussi été observée pour d'autres maladies auto-immune telles que la sclérose en plaques et la maladie de Crohn, notent les auteurs. Une étude géographique préalable avait suggéré une association avec la pollution de l'air. Les chercheurs visaient à vérifier ce lien et ne s'attendaient pas à constater un lien avec la latitude.

Voyez également:

Vitamine D: dans quels aliments, quel est l'apport recommandé?
Vitamine D: combien de temps s'exposer au soleil?
L'alcool protège contre la polyarthrite rhumatoïde
Vivre avec l'arthrite: types, prévention, médicaments ... (Santé publique Canada)

Psychomédia avec source:
Science Daily
Tous droits réservés