Bouger permet aux enfants hyperactifs (TDAH) d'être alertes et de se concentrer

Les enfants ayant le trouble déficitaire de l'attention et hyperactivité (TDAH) ont besoin de bouger pour demeurer alerte lorsqu'ils doivent exécuter des tâches qui requièrent certaines formes de concentration, selon une étude américaine publiée dans le Journal of Abnormal Child Psychology.

Le professeur de psychologie Mark D. Rapport, de l'Université de Central Florida, a mené cette étude avec un groupe de 12 garçons de 8 à 12 ans ayant le TDAH et 12 garçons sans le TDAH. Des appareils à la cheville et à un poignet mesuraient l'activité motrice des enfants au cours de diverses activités.
Les enfants avec et sans le TDAH restaient assis relativement tranquilles alors qu'ils regardaient le film Star Wars en même temps qu'ils coloriaient avec un logiciel de dessin. Mais tous les enfants devenaient plus actifs quand ils devaient retenir des lettres, des chiffres et des formes générées par ordinateur pour accomplir une tâche. Les enfants ayant le TDAH devenaient significativement plus actifs que les autres, bougeant leurs mains et leurs pieds et pivotant sur leurs chaises.

Selon l'auteur, les enfants ayant le TDAH ont besoin de bouger plus pour maintenir le niveau requis de vigilance quand ils exécutent des tâches exigeantes pour la mémoire de travail, un type de mémoire à court terme (1). Ils ont de la difficulté à rester assis sans bouger à moins d'être dans un environnement très stimulant dans lequel ils n'ont pas besoin d'utiliser beaucoup leur mémoire à court terme.

Les mouvements des enfants sont comparables à la tendance des adultes à bouger sur leur chaise pour demeurer alertes durant de longues réunions. Une étude récente publiée dans la revue Applied Cognitive Psychology (2), a également montré que les adultes se concentraient mieux sur une tâche exigeante pour la mémoire à court terme s'ils griffonnaient en même temps.

Les parents et les éducateurs peuvent utiliser une variété de méthodes et de stratégies pour minimiser l'impact des difficultés de mémoire de travail. Fournir des instructions et des listes peut aider les enfants à apprendre sans surcharger la mémoire de travail. "Quand ils font leurs devoirs, laissez-les bouger, se lever ou mâcher de la gomme", conseille-t-il. "A moins que leur comportement soit destructeur, limiter leur activité de façon importante peut être contreproductif".

Ces résultats peuvent aussi expliquer pourquoi les médicaments psychostimulants améliorent le comportement de la plupart des enfants hyperactifs. Ces médicaments augmentent l'activation physiologique, améliorant ainsi la vigilance. Des études précédentes ont montré qu'ils améliorent temporairement les capacités de mémoire à court terme.

Les résultats de la recherche montraient également que les enfants ayant le TDAH performaient moins bien dans les tâches exigeantes pour la mémoire de travail.

Voyez également:

FAITES LE TEST : Votre enfant peut-il être atteint du TDAH?
Hyperactivité: entraîner la mémoire de travail serait un traitement prometteur
Qu'est-ce que le trouble déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité?
Hyperactivité: les espaces verts aident à réduire les symptômes

(1) La mémoire de travail est la capacité de retenir et manipuler des informations pendant une courte période de temps (par exemple retenir un numéro de téléphone assez longtemps pour pouvoir le signaler). Cette capacité sous-tend le raisonnement complexe et la planification de tâches complexes. Un déficit de la mémoire de travail est considéré comme jouant un rôle important dans le trouble déficit de l'attention et hyperactivité.

(2) Menée par la psychologue Jackie Andrade de l'Université de Plymouth.


Psychomédia avec source: Eurekalert
Tous droits réservés.