Définition: Émotion

Terme: 
Émotion

Mandler (1992) définit l'émotion comme étant un événement conscient créé par la combinaison d'évaluations cognitives (bon, mauvais, plaisant, déplaisant, nocif, désirable, etc.) et de l'activation physiologique. Ensemble ces composantes constituent l'expérience de l'émotion.

De son côté, Daniel Goleman (1997) désigne par émotion "à la fois un sentiment et les pensées, les états psychologiques et biologiques particuliers, ainsi que la gamme de tendances à l'action qu'elle suscite".

La colère, la tristesse, la peur, l'anxiété, l'amour, la surprise, le dégoût et la honte sont des exemples d'émotions. Il existe plusieurs nuances et combinaisons d'émotions comme la jalousie, le doute, le courage, l'ennui, etc.

"À la périphérie se trouvent les humeurs, qui (...) sont moins vives et durent plus longtemps que les réactions émotives proprement dites (s'il est relativement rare d'être en proie à une violente colère un jour entier, il l'est moins d'être d'une humeur irritable, grincheuse, au cours de laquelle de courts accès de colère se déclenchent aisément). Au-delà des humeurs, on en arrive aux tempéraments, la propension à susciter une émotion ou une humeur donnée, qui rend les gens mélancoliques, timides ou gais." (Goleman).

Comme les émotions, les humeurs et le tempérament ont des composantes cognitives et biologiques.

Voyez également:

Références:
Mandler, Georges, Cognition and Emotion: extensions and Clinical Applications, dans D.J. Stein et J.E. Young, Cognitive Science and Clinical Disorders, Academic Press, 1992.
Goleman, Daniel, L'intelligence émotionnelle, Robert Laffont, 1997.