Vient de paraître, aux Éditions Fides, l'Encyclopédie de la cuisine de Nouvelle-France. Histoires, produits et recettes de notre patrimoine culinaire, de Jean-Marie Francoeur.

Le livre est « généreux, attrayant et d’un abord facile », estime Catherine Ferland dans Le Devoir. « Dans sa Genèse de la cuisine québécoise à travers ses grandes et ses petites histoires, aussi parue chez Fides il y a quatre ans, Jean-Marie Francoeur racontait la complexe synergie des influences culinaires amérindiennes et européennes, étalée sur plus de 400 ans. Dans la présente Encyclopédie, il a choisi de se concentrer sur la période coloniale française (1608-1760), communément appelée la Nouvelle-France », précise-t-elle.

Voici la présentation de l'éditeur :

« En cuisine, on n’invente plus, on retrouve» (Maurice-Edmond Saillant alias Curnonski). Cette citation, placée en ouverture du livre, invite à une redécouverte de nos racines culinaires. Cet ouvrage de référence unique, qui relate une histoire jamais racontée auparavant et qui donne accès à une tradition culinaire parfois oubliée ou méconnue, est une pièce essentielle à l’exploration de notre patrimoine gastronomique. L’auteur a parcouru des milliers de pages de correspondances officielles, d’ouvrages historiques, de journaux, de relations épistolaires des premiers découvreurs, d’archives européennes et québécoises, de livres de cuisine traditionnelle anciens et récents pour retracer l’histoire et les recettes de la cuisine de Nouvelle-France. En plus d’une somme impressionnante d’informations de toutes sortes sur les denrées disponibles, les plats et les menus, les techniques et les secrets, les instruments et les méthodes, les anecdotes et les coutumes, cette encyclopédie contient plus de 3000 recettes des origines qui fondent notre patrimoine culinaire. Les très anciennes recettes sont données dans leur forme d’origine, pour le plaisir de la lecture, et dans une version modernisée, pour le plaisir de les cuisiner. Un coffre aux trésors unique pour découvrir les richesses de notre cuisine et la genèse de notre table. »

Psychomédia avec source : Le Devoir.
Tous droits réservés