La Société Alzheimer appelle à consulter tôt pour un diagnostic. Pourquoi, en l'absence de traitement efficace?

"Pour faire la promotion des avantages d'un diagnostic précoce", à l'occasion du Mois de la sensibilisation à la maladie d'Alzheimer du Canada, la Société Alzheimer lance une campagne intitulée Regardez les choses en face! Renseignez-vous pour connaître les faits.

"Le délai qui s'écoule avant d'obtenir un diagnostic pour les symptômes des troubles cognitifs entraîne un énorme écart de traitement pour les Canadiens", titre un communiqué de la Société.

"Bien qu'il n'existe pas encore de remède", indique-t-il, "nous pouvons offrir un traitement qui pourrait ralentir l'évolution de la maladie". Et de citer la Dre Francine Lemire, du Collège des médecins de famille du Canada: "(...) Grâce à un diagnostic précoce, des médicaments peuvent aider à minimiser les symptômes et à améliorer la qualité de la vie."

Il semble que le contexte soit bien différent au Canada et en France où, au cours de la dernière année, il a largement été mis de l'avant que les médicaments utilisés pour le traitement des symptômes de la maladie d'Alzheimer ne ralentissent pas l'évolution de la maladie et sont très peu efficaces pour améliorer les symptômes. Voyez par exemple: Alzheimer: 4 médicaments inutiles, dangereux et coûteux (syndicats de médecins).

Tant et si bien, que la Haute autorité de santé (HAS), qui a dû retirer sa recommandation de bonne pratique de 2008 (en raison des conflits d'intérêts qui l'entachaient), s'est rectifiée en publiant en octobre dernier une nouvelle recommandation dans laquelle les médicaments ne font plus nécessairement partie du traitement, en raison de leur efficacité modeste, et leur utilisation est limitée par de nouvelles règles restrictives.

Communiqué de la Société d'Alzheimer

Voyez également:

Psychomédia avec source: . Tous droits réservés.