4 questions pour distinguer le déficit cognitif léger de la perte de mémoire normale

Quatre questions simples peuvent aider à distinguer le déclin cognitif normal du déficit cognitif léger de type amnésique (DCLa), selon une étude américaine publiée dans la revue BiomedCentral Geriatrics.

Le déficit cognitif léger (aussi appelé trouble cognitif léger; en anglais, mild cognitive impairment) est un déficit plus important que le déclin cognitif normal dû à l'âge. Il est caractérisé par des problèmes de mémoire et d'autres problèmes cognitifs, assez importants pour être remarqués et mesurés mais pas assez pour compromettre l'indépendance d'une personne.

Le risque de développer la maladie d'Alzheimer est plus important chez les personnes présentant un tel déficit. Chez certaines personnes, il s'agit d'un stade précoce de la maladie. Selon une étude publiée dans la revue The Lancet en 2006, plus de 50 % des personnes atteintes d'un déficit cognitif léger progressent vers une maladie d'Alzheimer dans les 5 ans (1). Chez d'autres, le déficit demeure stable ou s'améliore ou encore évolue vers d'autres maladies.

Michael Malek-Ahmadi du Banner Sun Health Research Institute et ses collègues ont mené cette étude avec 47 personnes (âgées en moyenne de 74 ans) présentant un déficit cognitif léger et 51 personnes (âgées en moyenne de 78 ans) considérées cognitivement normales. Parmi 21 questions du Test Alzheimer ("Alzheimer's Test"), 4 permettaient d'identifier les personnes atteintes d'un déficit cognitif léger dans 80% des cas. Les questions ne leur étaient pas posées directement mais à une personne proche.

Répondre oui à ces questions indiquait un possible déficit cognitif léger.

  • La personne répète-t-elle les mêmes questions ou propos dans la même journée?
  • La personne a-t-elle de la difficulté à se rappeler la date, l'année et le temps?
  • La personne a-t-elle de la difficulté à gérer ses finances?
  • La personne a-t-elle un sens diminué de l'orientation?

Ces questions, précisent les chercheurs, ne permettent pas de diagnostiquer le trouble cognitif léger mais peuvent être utiles pour identifier les personnes qui pourraient bénéficier d'une évaluation plus complète.

Voyez également: