Parkinson: la stimulation électrique de la moelle épinière suscite des espoirs

La stimulation électrique de la moelle épinière constitue un nouvel espoir de traitement pour la maladie de Parkinson, selon une récente étude américaine publiée dans la revue Science.

Romulo Fuentes, Miguel Nicolelis et leurs collègues de l'Université Duke ont installé un stimulateur électrique sur le haut de la colonne vertébrale de rongeurs chez lesquels la dopamine (neurotransmetteur du cerveau) avait été considérablement réduite afin de reproduire les caractéristiques de la maladie de Parkinson.

L'activation du stimulateur amenait les animaux, dont les mouvements étaient lents et raides, à bouger normalement. Et cela, 3,35 secondes après le début de la stimulation.
Les animaux stimulés étaient 26 fois plus actifs que ceux qui n'étaient pas stimulés. Des animaux dont la moelle était stimulée et qui recevaient aussi 2 doses du médicament anti-parkinsonien L-DOPA avaient des mouvements comparables à ceux d'animaux qui n'étaient pas stimulés et recevaient 5 doses de médicaments.

Ce stimulateur est simple à utiliser et beaucoup moins invasif que le traitement actuel par stimulation électrique cérébrale profonde, explique le Dr Nicolelis. Il pourrait être utilisé avec les médicaments les plus communément prescrits, indique-t-il.

La L-DOPA, l'un des médicaments les plus utilisés contre les symptômes du Parkinson augmente la quantité de dopamine dans le cerveau. Mais à mesure que les symptômes du Parkinson s'aggravent, la L-DOPA perd de son efficacité. Par ailleurs la stimulation électrique du cerveau, un traitement qui comporte des risques et est très envahissant, n'est utilisé que pour un nombre limité de patients.

Les chercheurs devront montrer l'efficacité et la sécurité de ce traitement chez des primates puis chez des humains. Ils s'attendent à ce que ce traitement puissent devenir largement utilisé chez les personnes atteintes de la maladie.

Illustration: La stimulation de la moelle épinière est déjà utilisée pour différentes pathologies (douleurs, mouvements).

Psychomédia avec source:
Medical News Today

Voyez également:

Parkinson: la stimulation cérébrale profonde efficace mais risquée
Un parkinsonien poursuit ses médecins pour être devenu accro aux jeux
Maladie de Parkinson: des symptômes mentaux et comportementaux dans 40% des cas
La maladie de Parkinson liée à un manque de vitamine D