Antidépresseurs, antipsychotiques: trop de prescriptions hors indications (Seroquel en tête)

Le trouble bipolaire, la dépression et l'anxiété sont souvent traités avec des médicaments prescrits hors autorisation de mise sur le marché (AMM, "off-label" en anglais), c'est-à-dire non approuvée pour ces affections. Des spécialistes argumentent que les patients devraient en être informés.

Il est courant que les médecins prescrivent des médicaments pour des affections pour lesquelles ils ne sont pas spécifiquement autorisés, mais dans plusieurs cas il n'y a pas assez de données pour justifier cette pratique, conclut un rapport américain.
Les chercheurs des universités Harvard et de l'Illinois à Chicago ont identifié 14 médicaments, très couramment prescrits hors AMM, pour lesquels des recherches additionnelles seraient urgentes.

Parmi ceux-ci figurent six antidépresseurs et trois neuroleptiques (antipsychotiques).

Le médicament antipsychotique Seroquel (quetiapine) est en tête de liste. Ce médicament a été approuvé pour le traitement de la schizophrénie et de la manie associée au trouble bipolaire (maniaco-dépression) au moment de cette analyse, mais les chercheurs ont constaté que les 3/4 des prescriptions sont pour d'autres affections. En mai dernier, la FDA a approuvé ce médicament comme traitement de maintenance pour les personnes souffrant de trouble bipolaire prenant du lithium ou du divalproex.

Le coût de ce médicament (en moyenne $200 américains par prescription) et le risque plus élevé de décès chez les personnes souffrant de démence qu'il entraîne ont contribué à en faire le numéro 1 de la liste de médicaments requérant des recherches additionnelles.

Le Séroquel est souvent prescrit hors AMM pour le traitement de la dépression et de l'anxiété, et selon le chercheur Randall S. Stafford, du Stanford Prevention Research Center, il est souvent prescrit comme thérapie de maintenance pour le trouble bipolaire chez des personnes qui ne prennent pas de lithium ou de divalproex.

Deux autres antipsychotiques, le Risperidal (risperidone) et le Zyprexa (olanzapine), font aussi partie de cette liste. Les deux sont approuvés pour le traitement de la schizophrénie mais sont souvent prescrits off-label pour le traitement de la dépression.

Les six antidépresseurs identifiés dans le rapport sont:

- Le Lexapro, (escitalopram, autres noms: Seroplex, Cipralex)
- Le Zoloft (sertraline)
- L'Effexor (venlafaxine)
- Le Cymbalta (duloxétine)
- Le Wellbutrin (bupropion)
- Le Desyrel (trazodone)

Pour ces médicaments également, le traitement du trouble bipolaire était l'utilisation non approuvée la plus fréquente.

"Nous n'essayons pas de dire que ces utilisations sont nécessairement mauvaises", dit Surrey M. Walton de l'Université de l'Illinois. "Mais simplement qu'il n'y a pas suffisamment de données établies".

"Il y a des situations où une prescription hors AMM peut faire du sens, surtout quand il n'y a pas d'autres options de traitement", dit Stafford. "Mais nous parlons de millions de prescriptions par année, dit-il, et l'envergure et la rigueur des études qui ont été faites peuvent ne pas justifier cela."

Dans un article paru ce mois-ci dans la revue PLoS Medicine, des chercheurs de l'University of California Davis, Michael Wilkes et Margaret Johns, soutiennent que les médecins devraient être tenus d'informer les patients sur les risques des traitements médicaux quand leur usage n'a pas été approuvé par les autorités (principes du consentement éclairé et de la décision partagée).

Psychomédia avec source:
WebMD
Eurekalert


Voyez également:

Prescriptions d'antidépresseurs et autres psychotropes hors AMM
Les antipsychotiques (Zyprexa, Risperdal) chez les enfants: effets néfastes
Antipsychotique Zyprexa: prise de poids, cholestérol élevé et hyperglycémie (oct 2007)