Voyez: Médicaments antipsychotiques (neuroleptiques): dernières actualités

Les médicaments neuroleptiques (ou antipsychotiques) sont généralement indiqués pour le contrôle des symptômes de la schizophrénie et du trouble bipolaire (voir Trouble bipolaire et médicaments). Certains antipsychotiques ont aussi d'autres indications spécifiques dans certains pays (tels que le rispéridone - Risperdal - pour certains symptômes de l'autisme et le Seroquel pour le traitement de la dépression majeure).
Mais ces médicaments sont aussi très couramment utilisés, hors autorisation de mise sur le marché (AMM, "off-label" en anglais), pour l'anxiété (voir Troubles anxieux et médicaments ), la dépression, le trouble de personnalité borderline, le trouble déficitaire de l'attention et hyperactivité chez l'enfant, les symptômes d'agressivité dans la démence, le sevrage de substances, ...

Voyez: Les antipsychotiques (neuroleptiques) largement prescrits hors autorisation de mise sur le marché (AMM)

Leur utilisation, en forte croissance depuis quelques années, fait l'objet de controverses notamment en raison de cette grande proportion de prescriptions hors AMM et des effets secondaires importants, en particulier chez les enfants.


LES ANTIPSYCHOTIQUES ATYPIQUES (OU DE DEUXIÈME GÉNÉRATION)

Ils sont dits atypiques parce qu'ils sont chimiquement différents des premiers antipsychotiques. Ils sont apparus sur le marché au début des années 1990.

Font notamment partie de cette classe:

- le Clozaril ou Leponex (clozapine) a été le premier
- le Risperdal (risperidone)
- le Zyprexa (olanzapine)
- le Seroquel (quetiapine)
- le Zeldox ou Geodon (ziprasidone)
- le Loxapac (loxapine)
- le Abilify (aripiprazole)
- le Solian (amisulpride)
- le Largactil (chlorpromazine)

Parmi les plus récents, le Saphris (asenapine) a été autorisé en 2009 par la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la schizophrénie et du trouble bipolaire et le Fanapt ou Fanapta (iloperidone) en 2010 pour le traitement de la schizophrénie.

Ces antipsychotiques agissent sur les récepteurs de plusieurs neurotransmetteurs dont la dopamine et la sérotonine. Ils agissent moins sur les récepteurs D2 de la dopamine que les antipsychotiques de première génération, ce qui réduirait les effets secondaires associés à cette action.


Efficacité

La suppression de symptômes comme les hallucinations au moyen d'antipsychotiques peut prendre quelques jours ou quelques semaines. L'effet sédatif (calmant) prend quelques heures.


Des études américaine et britannique ont comparé l'efficacité pour le traitement de la schizophrénie et les effets secondaires des antipsychotiques atypiques et des antipsychotiques de première génération:

Schizophrénie: les nouveaux antipsychotiques n'auraient pas plus d'efficacité
Schizophrénie : La supériorité des nouveaux antipsychotiques remise en cause

Cette dernière étude montre une faible adhérence au traitement en raison des effets secondaires et du contrôle des symptômes de schizophrénie insuffisant.



Effets secondaires

Des effets secondaires importants sont une prise de poids et des dérèglements du métabolisme. L'organisme américain de contrôle des médicaments, La Food and Drug Administration a émis un avertissement que l'utilisation des antipsychotiques atypiques est associée à une augmentation du risque de diabète et d'autres conditions reliées à l'obésité. L'incidence de diabète sucré avec les antipsychotiques atypiques serait supérieure à celle rapportée avec les antipsychotiques de première génération.

Un effet secondaire à moyen terme, est la dyskinésie tardive.

Des effets secondaires fréquents sont la somnolence, les étourdissements, l'agitation, l'insomnie, le rythme cardiaque accéléré, la vue brouillée, la bouche sèche, les difficultés sexuelles, les spasmes musculaires et les tremblements. Plusieurs de ces effets secondaires s'estompent après quelques semaines.

Pour un bon profil des effets indésirables de ces médicaments, consulter le Petit manuel de Pharmacovigilance et Pharmacologie clinique de la revue Prescrire. Peser sur PFD pour obtenir le document complet. Faire CTRL F, pour chercher Neuroleptiques dans le document.

Voyez aussi :


Un effet secondaire du Clozaril ou Leponex (clozapine) est une diminution du nombre des globules blancs qui sont responsables de la lutte aux infections. Les personnes qui prennent ce médicament doivent passer des tests sanguins réguliers.

Effets secondaires chez les personnes âgées qui peuvent être plus vulnérables vis-à-vis cette médication:

Hausse des antipsychotiques prescrits aux personnes âgées malgré les dangers
Les antipsychotiques pour les symptômes de l'Alzheimer augmentent la mortalité (janv 2009)

Les antipsychotiques, à la différence des anxiolytiques, n'amèneraient pas de dépendance.

Sevrage

Afin de diminuer le risque de symptômes de sevrage il est préférable d'arrêter graduellement la prise d'antipsychotiques.

Ces symptômes peuvent être des nausées, la diarrhée, une haute pression sanguine, la transpiration, l'agitation, l'anxiété, les difficultés de sommeil, la congestion nasale, l'excès de salive, les douleurs musculaires, les mouvements involontaires, etc.


LES ANTIPSYCHOTIQUES DE PREMIÈRE GÉNÉRATION

Les premiers antipsychotiques sont apparus au milieu des années 1950. Ils sont parfois encore utilisés lorsque les antipsychotiques de deuxième génération ne s'avèrent pas efficaces.

Le Thorazine (chlorpromazine), le Haldol (haloperidol), Largactil (chlorpromazine), le Trilafon ou Trilifan (perphenazine), le Melleril (thioridazine) et d'autres font partie de cette classe.

Ils bloquent l'action de la dopamine (un neurotransmetteur) en agissant essentiellement comme antagonistes des récepteurs dopaminergiques D2.


Effets secondaires

Ils amènent des effets secondaires liés au déficit en dopamine: rigidité musculaire, tremblements et mouvements anormaux, galactorrhée (production de lait chez une femme non enceinte) par augmentation de la prolactine, etc..

Un effet secondaire à long terme est la "dyskinésie tardive" qui se caractérise par des mouvements involontaires qui affectent le plus souvent la bouche, les lèvres et la langue et parfois le tronc et d'autres parties du corps comme les bras et les jambes. Cela se produirait chez 15% à 20% des gens ayant pris ces médicaments pendant plusieurs années.


Voyez également

Quels sont les troubles psychotiques?
Le ginseng asiatique améliorerait les symptômes négatifs de la schizophrénie
Liens entre psychiatres et cies pharmaceutiques, l'exemple des antipsychotiques