Le cycle menstruel influence le désir et le plaisir

Mise à jour: 25 janvier 2008
Des régions du cerveau liées aux émotions et au plaisir, qui constituent le système dit "de récompense", sont plus actives durant la première partie du cycle menstruel que durant la deuxième partie selon une récente recherche.

Les niveaux d'hormones sexuelles telles que l'estrogène et la progestérone fluctuent au cours du cycle menstruel.
Durant la première partie du cycle, la phase folliculaire, qui commence avec le début des règles et se termine avec l'ovulation, le corps libère de l'estrogène tandis que durant la phase lutéale, entre l'ovulation et le début des règles, de la progestérone est sécrétée.

Pour vérifier comment les variations hormonales influencent le cerveau, des chercheurs français et américains, dirigés par Jean-Claude Dreher et Karen Berman, ont scanné le cerveau de 15 femmes à différents moments de leur cycle menstruel alors qu'elles jouaient à un jeu dans lequel elles gagnaient des montants d'argent.

Durant la première partie du cycle, le cortex orbitofrontal et l'amygdale sont plus actifs autant quand une femme anticipe une récompense que quand elle la reçoit.

Le cortex orbitofrontal est associé aux prises de décisions, au traitement (processing) de la "récompense" et des émotions et l'amygdale est impliquée dans les réactions émotives.

Cela veut dire, dit Dreher, que les femmes ressentaient probablement plus de plaisir durant la première moitié de leur cycle que durant la seconde moitié.

"Ces conclusions pourraient s'appliquer à des domaines autres que monétaires, explique-t-il. Prenons l'exemple de la réceptivité et du désir sexuels, deux qualités qui sont supposées faciliter la procréation et peuvent apparaître pendant la période ovulatoire. On peut envisager que l'augmentation d’activité de certaines régions du cerveau féminin pendant la phase folliculaire, modulerait les comportements liés à l’obtention de récompenses, tels le comportement d’approche lors de l’anticipation de récompense et le comportement hédonique au moment de sa réception." (1)

Des recherches précédentes ont aussi montré que les femmes rapportent plus de plaisir de la consommation de cocaïne et d'amphétamine durant la première moitié du cycle que durant la deuxième. On sait que les addictions sont liées au système cérébral "de récompense".

"Afin de déterminer les différences d’activation du système de récompense entre les deux sexes, la même expérience a été menée chez un groupe masculin. Résultat : lors de l’anticipation de récompenses, les hommes activent essentiellement une région impliquée dans la motivation pour l’obtention de récompenses, le striatum ventral, tandis que chez les femmes, c'est une région traitant les émotions, la région amygdalo-hippocampique, qui est la plus fortement activée." (1)

PsychoMédia avec sources:
(1) Gazette du Laboratoire (www.gazettelabo.fr)
New Scientist

Sondage Avez-vous remarqué une différence au niveau du plaisir au cours du cycle menstruel?

Voyez également:

Les femmes ont tendance à se faire plus belles à l'ovulation
Les danseuses érotiques gagnent plus de pourboires à l'ovulation!
Qu'est-ce que le syndrome prémenstruel?
Plus de blessures à certains moments du cycle menstruel
DOSSIER : Cycle menstruel et états psychologiques
DOSSIER : Sexualité