Quels gras consommer et en quelle quantité?

L'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) recommande de consommer ni trop ni trop peu de lipides (gras).

L'Agence considère maintenant que la part des lipides peut atteindre jusqu'à 40 % des apports nutritionnels conseillés, alors qu'elle conseillait de ne pas dépasser 35 % dans sa précédente recommandation datant de 2001. En France, 43 % des adultes et 34 % des enfants dépassent cette proportion, indique l'agence.
La part des acides gras saturés (margarine, beurre...) a été relevée de 8 % à 12 %.

"Si autrefois on disait que tous les acides gras saturés étaient mauvais, certains dits à chaîne courte ou moyenne (que l'on trouve dans le beurre et le fromage) peuvent avoir des effets positifs sur la santé", explique Jean-Luc Volatier, à l'Afssa. Ils sont cependant consommés en excès par les Français (16 % des apports en calories en moyenne).

L'agence conseille de consommer et de diversifier les huiles végétales (colza, aussi appelée canola) et de noix et de consommer du poisson deux fois par semaine, dont au moins une fois du poisson gras (saumon, sardines ou maquereau) qui contient des acides gras oméga 3 à longue chaîne. L'huile de palme (présente dans de nombreux produits manufacturés) est déconseillée car, en excès, elle favorise le dépôt de plaques riches en cholestérol sur la paroi interne des artères.

Voyez également:

Contrôle du poids: les gras insaturés (huile d'olive) aident à réguler la faim
Les gras saturés augmentent l'appétit pour plusieurs jours
DOSSIER Psychomédia: Perdre du poids sainement

Psychomédia avec sources: Le Monde, Afssa.
Tous droits réservés.