Une infection pourrait avoir causé une épidémie de troubles neuropsychiatriques

Une mystérieuse maladie, apparue l'automne dernier, dont les symptômes sont notamment des tics faciaux et verbaux semblables à ceux du syndrome Gilles de la Tourette, touche 15 adolescents dont 12 fréquentent une même école secondaire (lycée) d'une petite municipalité de l'État de New York. Le diagnostic qu'ont reçu les jeunes, celui de trouble de conversion (qui attribue les symptômes neurologiques à des causes psychologiques) est très contesté.

C'est un diagnostic que des psychiatres utilisent quand ils ne comprennent pas ce qui se passe, en pensant que donner un nom peut aider, mais cela ajoute de la confusion, dit Michael Jenike de l'Université Harvard interrogé par le Scientific American.

Il pense, comme d'autres, que la possibilité qu'il s'agisse d'un syndrome neuropsychiatrique d'apparition brutale devrait être mieux étudiée. Ce diagnostic a remplacé celui de trouble neuropsychiatrique auto-immun associé à une infection au streptocoque.

Des infections par des bactéries et certain virus (tels que la bactérie de la maladie de Lyme) peuvent causer l'apparition brutale de troubles neuropsychiatriques tels que le syndrome Gilles de la Tourette ou le trouble obsessionnel-compulsif (TOC), qui ont, dit-il, beaucoup de points en commun.

Depuis quelques années, il est connu qu'une variété d'agents infectieux, et non seulement les streptocoques, peuvent causer des maladies mentales telles que le TOC, l'anorexie, la psychose et des problèmes cognitifs.

Des études ont montré que les mécanismes en cause seraient de nature auto-immune.

Voyez également:

Psychomédia avec source: Scientific American. Tous droits réservés.