Santé : variation entre quartiers à Montréal et dans les grandes villes (Canada)

Selon l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS) qui a recueilli la perception des citoyens des grandes villes canadiennes sur leur état de santé, il y a une grande variation entre les villes et entre les quartiers d'une même ville.
Les différences entre les quartiers des villes de Calgary, Toronto, Halifax, Vancouver et Montréal ont été analysées.

L'étude confirme d'importants écarts entre les quartiers mieux nantis, où les citoyens se disent en meilleure santé, et les quartiers à plus faible revenu, où les citoyens perçoivent leur santé comme moins bonne. L'écart atteint 15 points de pourcentage entre les différents quartiers de Montréal (53 % à 68 %) et de Vancouver (52 % à 67 %).

Dans ces villes, les citoyens des quartiers où le niveau de scolarité et de revenu sont plus élevés ont tendance à considérer leur santé comme meilleure. Ils sont aussi plus susceptibles de s'adonner à de l'activité physique et moins susceptibles de fumer.

L'écart entre quartiers d'une même ville était plus important que l'écart entre les cinq villes, qui était de 11 points. Dans l'ensemble de ces villes, la proportion de jeunes et d'adultes ayant déclaré un état de santé excellent ou très bon se répartissait comme suit: Calgary: 67 %; Halifax: 63 %; Vancouver: 59 %; Montréal: 58 %;Toronto: 56 %.

« L’espérance de vie des Canadiens figure parmi les meilleures au monde, mais la longévité n’est pas la même pour tous », explique Jennifer Zelmer, vice-présidente, Recherche et Analyse, ICIS. « Les différences entre les régions du Canada, et même entre les quartiers d’une même ville, peuvent être aussi prononcées que celles que l’on note d’un pays à l’autre. »

Les dernières données de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) indiquent une différence de 13 ans quant à l’espérance de vie des pays membres. Au Canada, la différence est de 12 ans entre les provinces et les territoires. Selon des recherches antérieures, on note une différence de plus de 10 ans entre les quartiers de la ville de Montréal.

Quatre-vingt pour cent des Canadiens vivent en milieu urbain.

Sources:
Radio-Canada
Institut canadien d'information sur la santé (ICIS)

Voyez également:

- Plus d'hormones de stress chez les gens qui ont moins de revenus et de scolarité
- Quartiers inégaux face aux canicules (Montréal)
- Santé: les Montréalais ne marchent pas beaucoup
- Davantage de problèmes de santé en banlieue qu'en ville
- Dossier Mode de vie, stress et santé

Pour vous exprimer sur ce sujet, visitez notre FORUM Mode de vie