L'hormone de croissance ne prolonge pas la jeunesse

L'hormone de croissance ne prolonge pas la jeunesse
Malheureusement pour les milliers de gens qui en consomment, l'hormone de croissance n'augmente pas la longévité ou la forme physique et a plusieurs effets secondaires négatifs potentiels, incluant l'enflure des articulations, le syndrome du tunnel carpien et une tendance au diabète, selon une recherche de l'université Stanford.

Les nombreuses publicités vantant les mérites de l'hormone de croissance en soutenant qu'ils sont démontrés par un ensemble de recherches sont inexactes soutient l'auteur.
La recherche conduite par Dr Hau Liu et ses collègues analysait les résultats de 31 études. Elle conclut qu'il n'y a pas d'arguments en faveur de l'utilisation de tels traitements chez les personnes âgées. L’hormone de croissance n’améliore pas la densité osseuse, le niveau du cholestérol et des lipides dans le sang ou les capacité respiratoires.

Entre 20 000 et 30 000 personnes utilisaient l'hormone de croissance comme thérapie anti-vieillissement en 2004 aux États-Unis, ce qui est 10 fois plus qu'au milieu des années 1990, selon une recherche publiée dans le Journal of the American Medical Association en 2005. Cette augmentation s'est produite en dépit du fait qu'une telle thérapie est très dispendieuse (souvent plus que $1000 par mois) et que la distribution d'hormones de croissance comme thérapie anti-vieillissement est interdite aux États-Unis.

Rappelons qu'il a également été démontré, il y a quelques mois, qu'une autre hormone, la DHEA, surnommée l'hormone de jouvence, n'est pas efficace pour contrer le veillissement. La DHEA est également une hormone que le corps produit en moindre quantité en vieillissant. Elle est une hormone naturelle fabriquée par les glandes surrénales situées au-dessus des reins. Le corps la convertit ensuite en androgènes et oestrogènes.

Que reste-t-il pour ralentir le veillissement? Rien de plus miraculeux qu'un mode de vie sain. Au niveau de l'alimentation, on attribue aux anti-oxydants des propriétés anti-vieillissement. Les antioxydants sont des substances naturelles que l'on retrouve dans l'alimentation. Ils pourraient aider à protéger de maladies en prévenant les effets dommageables des radicaux libres dans l'organisme. Les radicaux libres causent des dommages aux cellules, abîmant l'ADN (le code génétique). Les antioxydants interceptent les radicaux libres dans l'organisme, neutralisant leurs effets.

Évidemment l'activité physique est importante. Le contrôle du stress l'est également. La chimie du stress serait fort dommageable à long terme.

Source: Annals of Internal Medicine, Jan. 16, 2007 (Science Daily)

Voyez également:

La DHEA inefficace. Y a-t-il d'autres élixirs de jouvence ?
Dossier Alimentation et santé mentale
Contrôler le niveau de stress peut ralentir le vieillissement

Pour vous exprimer sur ce sujet, visitez nos FORUMS Santé et bien-être