Reprendre l'activité physique après 50 ans aussi bénéfique qu'arrêter de fumer

Reprendre une activité physique régulière après 50 ans est aussi bénéfique pour un homme que d'arrêter de fumer, selon une étude suédoise publiée dans le British Medical Journal (BMJ). Karl Michaelsson et ses collègues de l'Université Uppsala ont questionné des hommes sur leur activité physique au début des années 1970 alors qu'ils étaient âgés de 50 ans et 10 ans plus tard.

Ceux qui avaient des niveaux d'activité élevés (au moins 3 heures de sport ou de jardinage intensif par semaine) à l'âge de 50 ans vivaient 2.3 ans de plus que ceux qui étaient sédentaires (loisirs sédentaires) et 1.1 ans de plus que ceux qui avaient un niveau d'activité modéré (plusieurs heures de marche ou de vélo).
L'analyse a tenu compte de plusieurs facteurs qui peuvent influencer l'espérance de vie afin d'isoler l'effet de l'exercice physique.

Ceux qui ont augmenté leur niveau d'exercice, passant de faible ou modéré à élevé avaient une espérance de vie aussi élevée que ceux qui étaient déjà actifs plusieurs années plus tôt.

Le bénéfice de reprendre une activité physique après 50 ans s'avère aussi important que celui d'arrêter de fumer, estiment les chercheurs.

Voyez également:

Maladies cardiaques, diabète, cancer, dépression : il existe un remède miracle!
Marcher quotidiennement diminue l'hypertension
Quelles sont les étapes du changement de comportements ou d'habitudes?

Psychomédia avec source: BBC
Tous droits réservés.