Maladies cardiaques, diabète, cancer, dépression : il existe un remède miracle!

L'activité physique modérée quelques minutes par jour (ex. prendre une marche d'un bon pas) prévient plusieurs maladies importantes et améliore la condition, prévient les complications, réduit le besoin de médication ainsi que la mortalité lorsqu'une maladie est présente.

Un rapport de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), rendu public mardi, dresse un état des lieux des connaissances concernant les effets de l'activité physique sur la santé.
En 2007, de nouvelles recommandations sur l'activité physique ont été formulées aux Etats-Unis. Il est conseillé de pratiquer une activité d'intensité modérée (marche d'un bon pas) 30 minutes par jour, 5 jours par semaine. Ou une activité d'intensité élevée 20 minutes par jour (natation, course à pied), 3 fois par semaine. Les plus de 65 ans doivent particulièrement veiller au renforcement musculaire (deux fois par semaine) et faire des exercices d'assouplissement. Pour les moins de 18 ans, un minimum de 60 minutes par jour est préconisé.

Une étude publiée en 2007 et portant sur 250.000 personnes montre que l'activité physique à un niveau près de ces recommandations "entraîne une réduction du risque de mortalité prématurée de l'ordre de 30%", rapporte Charles-Yannick Quezennec, coauteur du rapport en conférence de presse.

L'activité physique a un effet préventif pour les maladies cardio-vasculaires. Elle prévient le diabète de type 2 dans près de 60% des cas et peut, si la maladie est installée, permettre de diminuer la médication et retarder les complications.

Elle constitue le meilleur moyen thérapeutique dans le traitement de la broncho-pneumopathie chronique osbtructive (BPCO), la maladie respiratoire des fumeurs. Les fumeurs actifs faisant plus de 2 heures par semaine d'activité physique réduisent de 40% les hospitalisations et la mortalité d'origine respiratoire.

Pour ce qui est des cancers, le plus grand effet préventif est constaté pour le cancer du colon, avec une réduction du risque allant jusqu'à 50%, car elle augmente les mouvements de l'intestin. Pour le cancer du sein, des études montrent une diminution du risque de 30 à 40%. Pour les femmes déjà traitées, 3 à 5 heures de marche par semaine diminue le risque de récidive.

L'exercice agit dans la prévention et le traitement de la lombalgie chronique, la polyarthrite rhumatoïde, la fibromyalgie et l'arthrose (en étant adaptée).

Chez les personnes âgées, l'activité physique contribue au maintien de la masse musculaire et préserve la mobilité. Elle améliore aussi le fonctionnement cognitif (mental- mémoire, raisonnement). Elle contribue, selon certaines recherches, à la prévention de la maladie d'Alzheimer". Elle aide les femmes à lutter contre l'ostéoporose.

En ce qui concerne la santé mentale, des recherches montrent qu'elle améliore la dépression et l'anxiété.

Pour ce qui est de l'obésité toutefois, le niveau d'activité physique recommandé aurait un effet modeste. Les recherches tendent à montrer que plus d'activité serait requise pour perdre du poids et maintenir la perte de poids.

Selon les résultats du dernier baromètre santé de l'Institut national de la prévention et de l'éducation à la santé (Inpes), 46% des Français ont un niveau d'activité physique correspondant aux recommandations et 40% des 11-14 ans (45% des garçons et 30% des filles) pratiquent une activité 30 minutes chaque jour.

Le rapport recommande notamment d'organiser des campagnes d'information à grande échelle concernant les recommandations d'activité physique.

Voyez également:

30 minutes d'activité physique par jour, est-ce assez?
Les bénéfices de la marche sur l'humeur croissent avec le nombre de pas
Perdre du poids: des petits ou des grands changements?
Outil d'autosupervision pour la perte de poids
DOSSIER : Perdre du poids
DOSSIER : Activité physique, bien-être et santé

Pour vous exprimer sur ce sujet, visitez nos FORUMS Santé et bien-être.