L'heure d'été en France est en décalage de deux heures avec l'heure solaire vraie, qui est l'heure des cadrans solaires, pendant environ sept mois, rappelle l'Association française contre l'heure d'été double (ACHED), car l'heure d'hiver est déjà en avance d'une heure sur l'heure solaire.

Le passage à l'heure d'été perturbe les hommes et les animaux et n'a jamais rendu les services attendus en matière d'économies d'énergie, selon l'association qui réclame, depuis des années, son abandon.
Le changement d'heure perturbe les rythmes biologiques. Par exemple, la mélatonine, hormone importante pour la régulation du rythme éveil/sommeil, est sécrétée pendant l'obscurité. Or il faut deux heures de lumière atténuée pour que la mélatonine atteigne le niveau nécessaire au déclenchement du sommeil dans notre corps, rapporte Eléonore Gabarian, présidente de l'association.

Les difficultés d'adaptation de l'organisme à l'heure d'été sont responsables, considère l'association, de problèmes d'endormissement, donc de fatigue, ainsi que de dépressions et de prises supplémentaires de psychotropes. Elle évoque notamment une récente étude montrant que l'heure d'été est accompagnée d'une augmentation des crises cardiaques.

L'ACHED appelle au remplacement du système actuel de changement par l'application d'une heure constante tout au long de l'année: soit celle du méridien de Greenwich (GMT +0), soit celle de l'heure d'hiver en France (GMT +1, l'heure d'été étant GMT +2).

Maintien de l'heure d'hiver ou d'été en France ? Résultats préliminaires de la consultation de l'Assemblée (fév. 2019 )

Pour plus d'informations sur les recherches portant sur les effets du changement d'heure sur la santé, voyez les liens plus bas.

Illustration: Heure d'hiver en Europe

Psychomédia avec sources: Le Nouvel Observateur, Sud-Ouest.