La thyroïde est une glande située à la base du cou, à l’endroit où se ferme le col de chemise. Elle peut facilement être palpée car elle est située juste sous la peau et les muscles du cou. Elle est constituée de deux lobes ovales réunis par une partie centrale … d’où la comparaison à un papillon.

La thyroïde sécrète les hormones thyroïdiennes T3 et T4 qui jouent un rôle dans la régulation de plusieurs fonctions de base de l'organisme comme la consommation d’énergie, la température du corps, le rythme du cœur, le fonctionnement du système nerveux et du tube digestif.

La thyroïde agit également sur le tonus, la peau, les cheveux, les ongles. L'iode est un composant essentiel de ces hormones et est apporté essentiellement par l'alimentation.

La fréquence des dérèglements de la thyroïde est plus importante chez les femmes et augmente avec l'âge:

- Dans l’hyperthyroïdie, l'excès d’hormones thyroïdiennes entraîne une accélération de la plupart des fonctions de l’organisme. Des symptômes sont notamment: accélération du rythme cardiaque, augmentation de la pression artérielle, sensation de chaleur, transpiration excessive, augmentation du niveau d'activité, perte de poids malgré une augmentation de l'appétit, insomnie, ...

- Dans l’hypothyroïdie, l'insuffisance d’hormones entraîne un ralentissement global des fonctions de l’organisme. Des symptômes sont notamment: fatigue générale, léthargie, frilosité, diminution de l'appétit, prise de poids, constipation, peau sèche, voix rauque, baisse d'intérêt sexuel, symptômes mentaux tels que dépression, détérioration de la mémoire, de l'attention, de l’intérêt, de l'initiative.

- Des modifications de la taille et/ou de la forme de la thyroïde peuvent également intervenir, comme le goitre qui est une augmentation du volume, et la présence de nodules.

Plusieurs facteurs de l'environnement agissent sur la thyroïde:

- L'alimentation: certains oligoéléments tels que l’iode et le sélénium sont indispensables pour un bon fonctionnement thyroïdien. Certains agents chimiques retrouvés dans l’alimentation (pesticides, PBB et PCB, phtalates, dérivés phénoliques) peuvent exercer une action négative sur la thyroïde.

- Le tabac: le tabagisme affecte la thyroïde en induisant une augmentation de volume. C’est également l’un des facteurs de risque de la maladie de Basedow, maladie auto-immune dans laquelle l’organisme produit des anticorps agissant contre la thyroïde.

- Certains médicaments riches en iode, certaines thérapies ciblées (anti-cancéreux).

- Les radiations ionisantes: certains types de radiothérapie (radiothérapie externe dans le cadre du traitement de certains cancers) peuvent causer l’hypothyroïdie.

- Le stress: l’apparition d’une maladie de Basedow peut avoir pour origine des épisodes de stress répétés ou intenses.

Illustration: Visuel de la Semaine nationale de la thyroïde 2009 en France.

Psychomédia avec source: Site: Semaine de la thyroïde
Tous droits réservés.