Cancer du sein: la vitamine D détruit les cellules cancéreuses en laboratoire

La vitamine D s'est avérée efficace pour tuer les cellules cancéreuses du cancer du sein, du colon et de la prostate dans des tests en laboratoire et sur des souris réalisés par l'équipe de la chercheuse JoEllen Welsh, de l'Université d'état de New York à Albany, qui a été interrogée par Good Morning America.

Une partie des travaux qu'elle mène implique de soumettre des cellules cancéreuses du cancer du sein et de les traiter avec une forme puissante de vitamine D.
En quelques jours, la moitié des cellules cancéreuses rapetissent et meurent. La vitamine D entre dans les cellules et déclenche un processus de mort de ces dernières. "C'est similaire à ce que nous voyons quand nous traitons les cellules avec le tamoxifène, un médicament utilisé pour traiter le cancer du sein", dit Welsh.

L'équipe de chercheurs a également testé l'efficacité de la vitamine D pour détruire des tumeurs du cancer du sein chez des souris. En quelques semaines, les tumeurs diminuaient de 50% en moyenne. Certaines disparaissaient. Des résultats similaires ont été atteints pour des tumeurs des cancers du colon et de la prostate.

La vitamine D est principalement synthétisée par la peau en réponse à l'action du soleil. Voyez: La vitamine D: dans quels aliments, quel est l'apport recommandé?

Voyez également:

Cancer du sein: la vitamine D diminuerait grandement le risque
La vitamine D diminue le risque de cancer du sein, confirme une étude
La vitamine D augmente les chances de survie au cancer du sein

Psychomédia avec source: Good Morning America