Arthrite rhumatoïde : des nouveaux critères pour le diagnostic

Des nouveaux critères pour le diagnostic de l'arthrite rhumatoïde, proposés cette semaine par l'American College of Rheumatology et l'European League Against Rheumatism dans le revue Arthritis & Rheumatism, permettront de diagnostiquer la maladie à un stade moins avancé. La dernière mise à jour de ces critères datait de 25 ans.

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie auto-immune, caractérisée par une inflammation chronique des articulations, qui évolue par poussées sur des dizaines d'années.
Avec les nouveaux critères, les personnes présentant une inflammation des articulations n'ayant pas d'autres causes évidentes (lupus, goutte, arthrose, ...) seront évaluées pour l'arthrite rhumatoïde en utilisant une analyse en 10 points qui inclut des facteurs tels que la durée des symptômes ainsi que le nombre et la taille des articulations atteintes. Les critères incluent un test sanguin pour l'anticorps ACPA. Un score de 6 ou plus correspond à un diagnostic d'arthrite rhumatoïde.

Des critères de l'ancien système, tels que la raideur matinale dans les articulations qui dure au moins une heure, sont éliminés, car non spécifiques à la maladie.

Voyez également:

L'alcool protège contre la polyarthrite rhumatoïde
L'arthrite rhumatoïde pourrait être liée à une carence en vitamine D
Vivre avec l'arthrite: types, prévention, médicaments ... (Santé publique Canada)

Psychomédia avec source:
WebMD
Tous droits réservés