La méditation réduirait le risque cardiovasculaire

La méditation transcendantale réduit les risques d'infartus, d'accident vasculaire cérébral et de décès chez les personnes ayant une maladie coronarienne, selon une étude américaine publiée dans les Archives of Internal Medicine. La méditation est aussi associée à une baisse de la pression artérielle et une diminution du stress.

Theodore Kotchen de l'Université du Wisconsin et Robert Schneider de l'Université Maharishi à Fairfield ont mené cette étude pendant 9 ans avec de 201 personnes, âgées en moyenne de 59 ans, atteinte d'une maladie coronarienne (un rétrécissement des artères coronaires) et traitées avec des médicaments anti-cholestérols et antihypertenseurs.

La moitié a pratiqué la méditation transcendantale (2 fois 20 minutes par jour) tandis que l'autre moitié a participé à des sessions d'informations sur l'alimentation et l'exercice physique.

Le risque d'événements cardiovasculaire était diminué de 47 % chez les personnes pratiquant la méditation. Les chercheurs attribuent ces résultats à la diminution du stress. Les niveaux de dépression, similaires dans les deux groupes, n'ont pas été affectés par la méditation.

Voyez également:

Forbes
Tous droits réservés