Les oméga-3 réduiraient la gravité des AVC par une action anti-inflammatoire

Une alimentation riche en oméga-3 DHA pourrait réduire la gravité des dommages au cerveau après un accident vasculaire cérébral (AVC), selon une étude publiée dans la revue Stroke. Les oméga-3 DHA se trouvent dans les poissons gras (sardine, maquereau, hareng, anguille) ou mi-gras (saumon, flétan, truite saumoné ...).

Jasna Kriz et Frédéric Calonde l’Université Laval ont, avec leurs collègues, montré que les dommages au cerveau après un AVC étaient réduits de 25 % chez des souris qui consommaient quotidiennement des oméga-3 de type DHA pendant 3 mois.

Une réduction de la concentration de certaines molécules qui stimulent l'inflammation des tissus était constatée ainsi qu'une augmentation de la quantité de molécules empêchant l'activation de la mort cellulaire.

Ces résultats montrent un puissant effet anti-inflammatoire du DHA dans le cerveau, souligne Frédéric Calon. Le DHA remplacerait partiellement l'acide arachidonique dans la membrane des neurones, qui est un acide gras oméga-6 connu pour ses propriétés inflammatoires.

Voyez également:

Université Laval
Tous droits réservés