Le bronzage en cabine particulièrement dangereux pour le cancer de la peau

Le recours aux cabines de bronzage à rayons ultraviolets UV augmente le risque de différents types de cancers de la peau (le carcinome baso-cellulaire qui est la forme la plus fréquente, le carcinome spinocellulaire et le mélanome malin), confirme une importante étude américaine présentée au congrès international de l'Association américaine de recherche contre le cancer (AACR).

Ming Zhang et ses collègues de l'Université Harvard ont analysé les données concernant près de 73.500 infirmières qui ont eu recours au bronzage artificiel depuis 1989 alors qu'elles étaient étudiantes puis plus tard alors qu'elles étaient âgées entre 25 et 35 ans.

Le bronzage en cabine était clairement lié, de façon proportionnelle à la dose, au risque de cancer de la peau. Comparativement aux personnes qui ne les ont jamais utilisé, le risque de cancer baso-cellulaire augmentait de 15% pour chaque 4 séances annuelles et celui de mélanome, de 11%. Le risque de carcinome baso-cellulaire était davantage augmenté lorsque les participantes étaient plus jeunes.

Le bronzage en cabine est particulièrement dangereux puisque les rayons UV peuvent être de 10 à 15 fois plus forts que ceux du soleil, indiquait récemment l'Association canadienne de dermatologie.

Voyez également:

  • Psychomédia avec source: American Association for Cancer Research. Tous droits réservés.