Des compléments alimentaires d'extraits de racine de réglisse sont de plus en plus utilisés contre les bouffées de chaleur et d'autres symptômes de la ménopause, indiquent les auteurs d'une étude présentée au congrès annuel de l'American Chemical Society.

Mais ils peuvent représenter un risque pour la santé en interagissant avec des médicaments, mettent-ils en garde.

La réglisse, même dans les bonbons, peut être néfaste dans certains cas. La Food and Drug Administration américaine recommande qu'elle ne soit pas consommée en grande quantité à la fois et prévient que la consommation excessive peut entraîner un rythme cardiaque irrégulier et une fatigue musculaire.

Richard B. van Breemen de l'Université de l'Illinois à Chicago et ses collègues se sont demandé si les petites quantités contenues dans les compléments alimentaires pourraient également causer des problèmes en interférant avec le métabolisme ou le transport des médicaments.

« Des enzymes du foie traitent les médicaments, et si ces enzymes sont induites ou inhibées, les médicaments seront traités soit trop rapidement, soit trop lentement, respectivement ».

Breemen et son équipe ont analysé comment des extraits de deux espèces nord-américaines (Glycyrrhiza uralensis et G. inflata) et une espèce européenne (G. glabra) de réglisse affectent ces enzymes.

Ils ont constaté que les trois espèces inhibent plusieurs de celles-ci et que deux espèces (G. uralensis et G. inflata) induisent l'activité de certaines d'entre elles.

Ces changements pourraient constituer un risque pour la sécurité de ceux qui prennent quotidiennement un complément alimentaire de réglisse et des médicaments, concluent les chercheurs.

En 2008, l'Agence française du médicament indiquait que la réglisse augmente la pression artérielle et précisait qu'il est conseillé de limiter, ou mieux, d’abandonner la consommation de réglisse (bonbons ou boissons anisées sans alcool) en cas d’hypertension.

Pour plus d'informations, voyez les liens plus bas.

Psychomédia avec source : American Chemical Society
Tous droits réservés.