Un dépassement des apports recommandés est fréquent chez les personnes qui prennent des compléments de vitamines, même sous forme de multivitamines. Ce qui peut avoir des conséquences néfastes, soulignent les auteurs d'une étude portant sur les vitamines B6 et B12 publiée dans le Journal of the American Medical Association (JAMA).

Une analyse des données combinées de deux essais cliniques randomisés à double insu, rapportent-ils, a montré une augmentation inattendue du risque de fracture de la hanche chez les personnes traitées avec des doses élevées de vitamine B6 en association avec la vitamine B12.

Afin de vérifier si la relation entre ces vitamines et le risque de fracture de la hanche se confirme, Haakon E. Meyer de la Harvard T.H. Chan School of Public Health et ses collègues ont analysé les données d'une grande étude épidémiologique menée avec 75 864 femmes américaines ayant atteint la ménopause qui ont été suivies pendant 30 ans.

Les recommandations alimentaires américaines actuelles sont :

  • pour la B6, de 1,5 mg (mg) par jour pour les femmes de plus de 50 ans ;
  • pour la B12, de 2,4 microgrammes (µg, soit 1 millième de milligramme) par jour pour les filles et les femmes de 14 ans et plus.

Les gens qui prennent des compléments de ces vitamines en prennent souvent beaucoup plus. À titre d'exemple, mentionne le New York Times, un comprimé de Centrum Silver, une marque largement utilisée de multivitamines, contient 5 mg de B6 et 50 microgrammes de B12.

Durant le suivi de 30 ans, 2 304 fractures de la hanche sont survenues. L'apport quotidien moyen des participantes pour la B6 était de 3,6 mg et pour la vitamine B12, de 12,1 μg, ce qui est beaucoup plus élevé que les recommandations.

Après avoir tenu compte de nombreuses caractéristiques médicales, alimentaires et comportementales, le risque de fracture de la hanche augmentait avec les apports des deux vitamines.

Les femmes situées dans le quartile avec le plus grand apport de B6 (plus que 35 mg par jour) avaient un risque 29 % plus élevé que celles se situant dans le quartile ayant le plus faible apport (moins de 2 mg).

Pour ce qui est de la B12, le groupe prenant en moyenne plus de 30 microgrammes avait un risque 25 % plus élevé que celui en prenant moins que 5 microgrammes.

Les participantes ayant des apports élevés à la fois de B6 (plus de 35 mg) et de B12 (plus de 20 microgrammes) avaient un risque 47 % plus élevé que celles ayant de faibles apports (2 mg de B6 et 10 microgrammes de B12).

Il faut être prudent avant de prendre des compléments de vitamines et éviter les doses élevées, souligne le chercheur. « Même les doses de multivitamines peuvent être trop élevées. »

Pour plus d'informations sur les vitamines B, la vitamine B6 et la vitamine B12 ainsi que sur la santé des os, voyez les liens plus bas.

Psychomédia avec sources : JAMA Network Open, New York Times.
Tous droits réservés