Les crises cardiaques liées à la chaleur sont en hausse, selon une étude allemande publiée dans l'European Heart Journal.

En 2014, l'équipe de recherche dirigée par Alexandra Schneider du Helmholtz Zentrum München a montré que les températures extrêmes entraînent une augmentation du nombre de décès attribuables à l'insuffisance cardiaque et aux AVC.

La présente étude montre que cet effet s'applique également aux décès par crise cardiaque (infarctus).

L'augmentation du risque de crise cardiaque lors de températures très élevées et très basses a déjà été clairement démontrée. Dans leur nouvelle étude, Schneider, Kai Chen et leurs collaborateurs ont vérifié dans quelle mesure ce risque a changé au fil des ans.

Ils ont analysé les données concernant plus de 27 000 personnes ayant subi une crise cardiaque entre 1987 et 2014. Près de la moitié sont décédées. L'âge moyen était d'environ 63 ans, 73 % étaient des hommes.

Les crises cardiaques individuelles ont été mises en relation avec les données météorologiques et ajustées en fonction d'une série d'autres facteurs, tels que le jour de la semaine et le statut socioéconomique.

Il y a eu une augmentation du risque de crise cardiaque induite par la chaleur au cours des dernières années. Pour le démontrer, les chercheurs ont comparé les données de 1987 à 2000 avec celles de 2001 à 2014. Les personnes atteintes de diabète ou d'hyperlipidémie étaient particulièrement à risque au cours de cette dernière période.

« Les chercheurs font l'hypothèse que cela est dû en partie au réchauffement climatique, mais aussi à l'augmentation des facteurs de risque tels que le diabète et l'hyperlipidémie, qui ont rendu la population plus sensible à la chaleur. »

« Bien que l'on sache que la température influe sur la coagulation, la tension artérielle et la viscosité sanguine, des études d'autres disciplines seront nécessaires pour analyser les raisons de cette hausse des crises cardiaques en lien avec la chaleur », mentionnent les chercheurs.

Pour plus d'informations sur les fortes chaleurs et la santé et sur les crises cardiaques, voyez les liens plus bas.

Psychomédia avec sources : Helmholtz Zentrum München, European Heart Journal.
Tous droits réservés