Le mois de naissance est lié au risque de sclérose en plaques, montre une étude publiée dans le Journal of Neurology, Neurosurgery and Psychiatry, ce qui reflète probablement l'exposition de la mère aux ultraviolets (UV) et les niveaux de vitamine D, estiment les chercheurs.

Ruth Dobson de l'Université Queen Mary of London et ses collègues ont réalisé une méta-analyse des études publiées sur le sujet impliquant un total de 152 000 personnes atteintes de la maladie.

Dans les pays situés à plus de 52 degrés de l'équateur, les personnes nées en avril et en mai sont plus à risque de développer la maladie (risque accru de 5 %) et celles nées en octobre et en novembre, les moins à risque (risque réduit de 5 à 8 %).

La carence en vitamine D figure dans plusieurs théories d'interaction entre des facteurs de risque génétiques et environnementaux pour la sclérose en plaques. Les résultats de la présente étude supportent ces théories, concluent les chercheurs qui recommandent la prise de compléments de vitamine D d'octobre à mars durant la grossesse.

Pour plus d'informations, voyez les liens plus bas.

Voyez également :

Psychomédia avec source : Medpage Today. Tous droits réservés