Effets secondaires du somnifère Mépronizine (mise en garde de l'AFSSAPS)

L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS) a mis en garde, dans une lettre destinée aux professionnels de santé, contre certains effets secondaires du somnifère Mépronizine (principes actifs: méprobamate, acéprométazine) du laboratoire Sanofi-Aventis.

La Mépronizine est un somnifère indiqué dans l'insomnie occasionnelle chez l'adulte. Une réévaluation du rapport bénéfice / risque a fait suite notamment à la survenue de cas d’intoxications volontaires graves et d’effets indésirables neurologiques plus particulièrement dans la population âgée.
La réévaluation a conduit l’Afssaps à :
    - restreindre l’indication de Mépronizine à l’insomnie occasionnelle chez l'adulte lorsque le rapport bénéfice / risque des benzodiazépines (anxiolytique, ndlr) ne paraît pas favorable ;
    - limiter la prise du médicament à 1 comprimé par jour avant le coucher, pour une durée de traitement de 2 à 5 jours;
    - déconseiller l'utilisation de Mépronizine chez les personnes âgées, en particulier de plus de 75 ans, en raison du risque de sédation et/ou de sensations vertigineuses pouvant favoriser les chutes;
    - réduire la taille du conditionnement à 5 comprimés par boîte, afin de limiter les risques de toxicité aigüe en cas de surdosage. Cette dernière mesure devrait avoir lieu début 2011.
L’Afssaps rappelle que l’effet sédatif de la Mépronizine peut être renforcé par tout autre dépresseur du système nerveux central et qu’il convient d’en tenir compte lors de son utilisation.

Le méprobamate, l'un des principes actifs de la Mépronizine, a des propriétés anxiolytique, sédative et myorelaxante. L'acéprométazine a des propriétés sédative, antihistaminique et anticholinergique.

Voyez également:

DOSSIER Psychomédia : Sommeil, insomnie, troubles du sommeil

Psychomédia avec source:
AFSSAPS