Le cannabis augmenterait le risque de symptômes psychotiques

La consommation de cannabis augmenterait le risque de symptômes psychotiques, selon une étude prospective publiée dans le British Medical Journal. Bien que plusieurs études précédentes aient bien établi le lien entre cannabis et symptômes psychotiques, le lien de causalité demeurait incertain. La présente étude établit que la consommation de cannabis précède l'apparition des symptômes.

Jim van Os de l'Université de Maastricht (Pays-Bas), Robin Murray de l'Université King's College London et leurs collègues ont suivi pendant 10 ans 1 923 adolescents et jeunes adultes allemands âgés de 14 à 24 ans qui n'avaient pas d'antécédents de consommation de cannabis et de symptômes psychotiques au début de l'étude.

La consommation de cannabis doublait le risque de symptômes psychotiques rapportés par les participants tels que délires, hallucinations, sentiments de persécution et ingérence de pensée. Le risque augmentait de façon persistante avec une consommation régulière au cours des dix années.

Ces résultats suggèrent fortement que la consommation de cannabis précède les symptômes psychotiques plutôt que la relation inverse dans laquelle les personnes souffrant de symptômes psychotiques consommeraient du cannabis pour soulager ces derniers.

L'étude ne distinguait pas les différents types de cannabis.

En mars 2010, une étude australienne publiée dans les Archives of General Psychiatry montrait un risque 2 fois plus élevé d'hallucinations et 4 fois plus élevés de délire chez les consommateurs de cannabis. Plus la consommation avait été longue, plus le risque était élevé.

Voyez également:

Quels sont les troubles psychotiques?
Comment le cannabis augmente le risque d'infections et soulage les maladies inflammatoires

Psychomédia avec sources:
BBC, NHS Choice
Tous droits réservés