Les femmes plus susceptibles de développer un stress post-traumatique

Les femmes plus susceptibles de développer un stress post-traumatique
Les femmes sont deux fois plus susceptibles de recevoir un diagostic de stress post-traumatique que les hommes même si ces derniers sont davantage exposés à des événements traumatiques selon une récente recherche. David F. Tolin et Edna B. Foa ont analysé les données de 290 recherches réalisées dans les 25 dernières années.

Malgré que les hommes sont plus susceptibles d'être envoyés à la guerre, d'exercer des professions dangereuses et d'être agressés que les femmes, ces dernières sont plus nombreuses à développer un stress post-traumatique.
Une hypothèse explicative considérée dans cette recherche était la nature possiblement différente des traumatismes subis par les femmes, celles-ci subissant davantage d'agressions sexuelles. Mais dans les recherches où les auteurs examinaient la fréquence et la sévérité des symptômes chez des hommes et des femmes ayant été exposés au même événement traumatique, excluant les abus sexuels, les femmes présentaient davantage de stress post-traumatique et une plus grande sévérité des symptômes.

Une différence dans la nature des symptômes est également constatée. Les femmes présentent davantage des symptômes dépressifs et d'anxieux alors que les hommes présentent davantage d'abus de substance, d'irritabilité, de colèere et de comportements violents.

Les raisons de cette différence ne sont pas encore comprises.

Source: Psychological Bulletin, November 2006.

Voyez également:

- Qu'est-ce que le stress post-traumatique?
- Terrorisme et désastres: environ 1/3 développent un stress post-traumatique
- Dossier : Désastres et traumatismes
- Les femmes plus sensibles au stress que les hommes?
- L'estrogène rend les femmes plus vulnérables au stress

Pour vous exprimer sur ce sujet, visitez notre FORUM Réactions à un traumatisme