Les jus réduiraient de 3/4 le risque d'Alzheimer

Dans une recherche auprès d'environ 2000 personnes suivies pendant 10 ans, le risque de développer la maladie d'Alzheimer était réduit de 76% chez celles qui buvaient des jus de fruits et de légumes plus de 3 fois par semaine comparativement à celles qui en buvaient moins qu'une fois par semaine.

Les bénéfices seraient particulièrement marqués pour la forme de la maladie la plus commune qui apparaît typiquement après l'âge de 65 ans. L'analyse des données tenait compte d'autres facteurs pouvant avoir une influence tels que le tabagisme, l'éducation, l'activité physique et la consommation de gras.
Les participants demeuraient dans la région de Seattle et étaient d'origine japonaise. Il n'y a pas une grande incidence de la maladie dans la population japonaise. Toutefois cette incidence est plus grande chez les gens d'origine japonaise vivant aux États-Unis, ce qui démontre la contribution des facteurs environnementaux tels que la nutrition et le style de vie.

Au départ, les chercheurs croyaient qu'une grande consommation de vitamines antioxydantes (vitamines C, E et carotène) pouvait fournir une protection contre la maladie d'Alzheimer mais des récentes études n'ont pas supporté cette hypothèse. Ils ont alors pensé que la composante bénéfique pouvait être une autre classe d'antioxydants, les polyphénols, qui sont particulièrement abondants dans le thé, les jus et les vins. La plupart des polyphénols se trouvent dans la peau et la pelure des fruits et légumes. Des recherches ont montré, avec le modèle animal, que les polyphénols peuvent prolonger la vie et retarder le déclin de la performance cognitive relié à l'âge.

Ces résultats sont publiés dans l"American Journal of Medicine

Voyez également

Des pommes pour améliorer la mémoire
Les bleuets: excellents pour le cerveau et la santé en général
DOSSIER: Alimentation et santé mentale
DOSSIER: Alzheimer et démences