La vitamine D protégerait contre la grippe saisonnière

Alors que se déroulent les campagnes de vaccination contre la grippe saisonnière en Europe et en Amérique du Nord (campagnes qui connaissent un moins grand succès; les personnes à risque en France seraient la moitié moins nombreuses à avoir reçu le vaccin cette année), une autre mesure pourrait constituer une bonne prévention contre la grippe, selon de récentes études.

La vitamine D pourrait réduire l'incidence et la sévérité de la grippe et d'autres infections des voies respiratoires supérieures, selon une étude américaine publiée dans le journal Plos ONE en juin 2010.
James R. Sabetta de l'Université Yale et ses collègues ont suivi 198 personnes en santé à l'automne et l'hiver 2009-2010 afin de vérifier si la chute des niveaux de vitamine D se produisant durant ces saisons (associée à la baisse d'ensoleillement) pouvait être un facteur de l'augmentation de la prévalence d'infections virales respiratoires.

Les participants qui avaient maintenu des niveaux sanguin de la vitamine de 38 ng/ml ou plus étaient moins susceptibles de contracter ces infections. Sur les 18 personnes ayant maintenu ce niveau, seulement 3 (16 %) ont développé des infections comparativement à 81 (45 %) sur les 180 ayant des niveaux plus faibles. Chez ceux qui avaient les niveaux plus élevés, le nombre de jours de maladie était réduit de façon marquée.

La vitamine D, indiquent les auteurs, est connue pour jouer un rôle important dans le système immunitaire. La carence en vitamine D est très répandue, soulignent-ils. En plus de prendre plus de soleil et de consommer du lait et des aliments contenant de la vitamine D, ils recommandent aux personnes qui demeurent dans les régions plus au nord de prendre des compléments de vitamine.

Une étude japonaise, publiée en mars 2010 dans l'American Journal of Clinical Nutrition, qui comparait la vitamine D à un placebo, montrait également un important effet protecteur des compléments de vitamine D. Mitsuyoshi Urashima de l'Université Jikei (Tokyo) et ses collègues ont mené cette étude avec 334 enfants répartis au hasard en 2 groupes: l’un recevant un supplément de 1200 UI de vitamine D3 et l’autre, un placebo. Ceux qui ont reçu des compléments de vitamine D avaient un risque diminué de 42% d'attraper la grippe influenza A (ce qui se compare bien à l'efficacité du vaccin contre la grippe saisonnière estimée entre 25 % et 60 %). Parmi les enfants ayant déjà eu un diagnostic d'asthme, la vitamine D réduisait le risque de crises de 83%.

Voyez également:

Vitamine D: quels aliments, combien de soleil, quel apport recommandé?
La carence en vitamine D: le problème de santé le plus répandu?
DOSSIER Psychomédia : Vitamine D et diverses conditions de santé

Psychomédia avec source: WebMD
Tous droits réservés