Un lien entre la douleur des personnes souffrant de fibromyalgie et le neurotransmetteur glutamate a été identifié. La douleur diminue lorsque les niveaux de glutamate baissent selon une étude de l'Université du Michigan publiée dans la revue Arthritis and Rheumatism.

Des études précédentes avaient montré que certaines régions du cerveau (où le glutamate agit) étaient particulièrement actives chez les fibromyalgiques. Une de ces régions est l'insula.

Afin d'évaluer le lien entre douleur et glutamate, Richard E. Harris et son équipe ont utilisé une technologie d'imagerie du cerveau avant et après un traitement d'acupuncture de quatre semaines comparé à un traitement simulé imitant les sensations de l'acupuncture.

Après les quatre semaines de traitement la douleur était significativement diminuée. Et la réduction de douleur était liée aux niveaux de glutamate. Les personnes ayant les plus grandes réductions de douleur présentaient aussi les plus grandes réductions de niveau de glutamate.

Ce qui suggère que le glutamate joue un rôle dans la maladie et pourrait potentiellement être utilisé comme biomarqueur indiquant la sévérité, selon les chercheurs. Cette découverte peut aussi indiquer une voie pour la recherche de nouveaux médicaments, estiment-ils.

Ces résultats devront être confirmés par des recherches ultérieures.