DOSSIER Quels sont les médicaments pour le traitement de la fibromyalgie?

(Dernière mise à jour: septembre 2014)

En Europe, aucun médicament n’a d'autorisation de mise sur le marché (AMM) avec une indication de traitement de la fibromyalgie. Aux États-Unis, deux antidépresseurs et un anti-épileptique ont une telle indication.

Antidépresseurs

Ces deux antidépresseurs sont la duloxétine (Cymbalta) et le milnacipran (Ixel, Savella). Ils appartiennent à la classe des inhibiteurs de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline (IRSN). Voyez: Fibromyalgie : Quelle est l'efficacité de la duloxétine et du milnacipran?

Anticonvulsivants (antiépileptiques)

L'antiépileptique (ou anticonvulsivant) ayant cette autorisation est le Lyrica (prégabaline). Il a été autorisée en 2004 en Europe et aux États-Unis comme traitement de la douleur neuropathique et traitement adjuvant de l'épilepsie et a obtenu une indication pour le traitement de la fibromyalgie aux États-Unis en 2007 et au Canada en 2009. Mais cette indication a été refusée en Europe en 2009.

Un autre anticonvulsivant qui est étudié mais non autorisé avec cette indication est le Neurontin (gabapentine).

Neurontin (gabapentine) et Lyrica: des effets secondaires importants
Lyrica, Neurontin, Gabapentine: abus, dépendance et sevrage (revue Prescrire)

Cannabinoïdes

Fibromyalgie : le cannabis contre la douleur?
Le nabilone (Césamet) aurait une efficacité contre la douleur de la fibromyalgie.

Autres médicaments

Fibromyalgie: la naltrexone, médicament pour les addictions, aurait une efficacité
Le Xyrem (utilisé contre la narcolepsie) non recommandé contre la fibromyalgie par un comité de la FDA (États-Unis)

Voyez également:

Psychomédia avec sources: Center for Advancing Health, The Cochrane Library.
Tous droits réservés

Commentaires

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur "Sauvegarder les paramètres" pour activer vos changements.

fibromyalgie

bonjour, je suis une jeune femme de 29 ans et je viens de decouvrir que je souffre de cette maladie depuis bientot 1 ans, mais ca fait plus de 12 que je souffre, malgrer tout les medecin que j ete voir, tout le monde me disait que c ete depression et une sciatique, bref toujours la meme chose, jusqu'a bientot ans j ai changer de medecin traitant et que je lui racconter tout ce que j ai vecu, il ma fait faire des analise sang, scaner et a la fin un i.r.m, et c est apres tout ca q il ma dit que j avais c ete maladie que me bouffe la vie depuis des années.
encore quand vous avez de la famille ou votre marie qui vous soutiens vous arriver mieux a supporter ca, mais helas toute ma famille ma tournér le dos, mais j ai le soutiens de 2 magnifiques enfants et moitier soutien de mon mari que ne comprend pas pk il y a des jours au tu te leve bien et le soir ou le landemain tu n arrive plus a bouger ou ta du mal a te lever.
mon medecin ma donner comme traitement, celebrex200mg-matin, omeprazole activis 20mg-matin,tramadol 100mg-matin et soir, dicodin60mg-1 a la demande 2/jours max, stilnox 10mg-1au coucher, effexor 75mg-1soir, avant j avais seresta 10mg 1 au coucher sauf que je n arriver pas a dormir alors il ma changer et je prend maintenant valium roche 2mg-1 soir, plus un reumatologue que je vois 1 fois par mois, pour apprander a faire des sxercices pour me soulager la douleur, sauf seulle je n arrive pas a les faire, alors dans mon dernier rdv j ai demander des sciences de kiné car les doulours sont de plus en plus insupportable, mais helas je doit faire avec. alors si q elle qun parmi vous vous avez un remede miracle, hihi, je sais que ca n existe pas, faite moi savoir, meci d avance.

médicament pour la fibromyalgie

je prends LYRICA 150 X3 OU X2 et ça m'aide bien - je prends ce médicament depuis 2007 et bien sûr il a ds effets secondaires mais ça vaut le coup de l'essayer

réponse au sujet de lyrica

bonjour, je prend de lyrica 150 3 fois/jours depuis 3 mois ça me calme pas mes douleurs par contre j'ai pris 10 kg en ne mangeant que des crudités, alors les effets secondaires sont important à savoir.

bonjour, j ai 44 ans la

bonjour, j ai 44 ans la maladie m'a été déclarée en 2005 mais j'ai eu mes premieres tendinites au lycée en ecrivant donc....en 2005 je n'arrivais meme plus a tenir mon verre sans avoir mal, on m'a donné des antidouleurs, antidepresseurs et medocs pour epileptiques etc... je n'arrivais plus a me lever le matin ou alors j'avais envie de tuer tout le monde. quand j'ai vu ce que les effets secondaires des medocs faisaient de moi j'ai dit stop! s'en ai suivi seances de kiné avec piscine 3 fois par semaine, etirements matin et soir a la maison, massage des contractures le soir par mon chéri avec baume chinois. le kiné n'a duré que 3 mois je l'ai remplacé par de la marche semi rapide 2 a 3 fois par semaine a laquelle j'ai rajouté l'aquagym. il y a plus d'un an j'ai decouvert la zumba pur bonheur a faire a son rythme bien sur! a cela s'ajoute bien sur un petit regime alimentaire plus de lait ou tres peu, moins de pain(gluten) que du fromage de chevre (un petit plaisir de temps en temps) pas de feculents ni de viande grasse les soirs de semaine. et les medocs dans tout ça? 2 fois par an ampoules de vitamine D entre les 2 dissolvurol en gouttes (silice) pour les douleurs et magnesium. je bois des tisanes pour la digestion, la detente et pour me soigner rhumes et grippe! antibiotiques seulement en cas de bronchites (j'ai une grosse insuffisance respiratoire) et les antidouleurs? en gros une fois par semaine et seulement du spedifen. mes migraines sont passées de 2 par semaine a 1 par mois. pour dormir un os de seiche dans un mouchoir posé pres du coeur (croyance ou veritable calmant? jm'en fiche sur moi ça marche). je ne me mets jamais sur la pointe des pieds pour attrapper quelque chose et je masse des qu'une douleur apparait, si c'est inaccessible bouillote. bouillote aussi dans mon lit avant d'y rentrer pour eviter toute contracture a cause du froid. ete comme hiver toujours un foulard et un gilet a portée de main, a la recherche du moindre rayon de soleil l'hiver etc.....j'ai changé de metier j'etais employée de commerce et caissiere, je suis devenue ssistante maternelle pas evident de rester enfermer chez soi donc je fais plein de choses avec les enfants et quand j'ai mal ils viennent me soigner c'est trop mignon! il faut se battre avec les moyens du bord endormir la douleur avec des tas de medocs ne nous guerit pas, tout passe par le mental alors battez vous et revivez!bon courage a tous....

merci

j'ai 62 ans je suis très heureuse de lire votre récit car je m'y reconnais ! le traitement de l'algologue m'a mise ko, je me tenais aux murs le matin et j'ai percuté un véhicule donc j'ai dit stop mais bien sûr cela n'a pas réglé le problème de la douleur, je ne marchais plus, ne sortais plus, quittais tout le monde très tôt pour m'allonger (lire, en fait, semi-allongée)
par bonheur j'ai déménagé et j'ai croisé quelqu'un qui m'a aidée à reprendre la marche ! je fais 7 km 3 fois par semaine et dieu sait si j'ai du mal à démarrer! et à quel point je n'ai pas envie !tous les thérapeutes que j'ai rencontrés dans ma nouvelle ville m'ont vivement encouragée à continuer (de plus j'ai de l'ostéoporose, qui s'est aggravée en 1 an et s'était déjà aggravée 1 an avant) donc allons-y puisque la marche aide à lutter contre la déminéralisation ! mais comme c'est dur ! et en même temps hyper gratifiant d'arriver à le faire.
j'ai aussi de l'arthrose et donc les douleurs se mélangent ...
je commence une prise en charge globale en hôpital de jour, par le centre de rééducation fonctionnelle de ma ville le 18 août et en attendant j'ai entrepris hier des séances en piscine, avec jet massant et, demain massage par kiné en plus.
j'ai de plus un doigt à ressaut (nouveauté de ces 2 derniers mois....) infiltration prévue (en local c'est "moins pire") et chirurgie si cela ne passe pas.
oui, je fais en sorte de ne pas écouter la douleur, je n'ai pas trouvé de calmant véritable (lamaline, un peu, c'est tout) et c'est parfois TRES difficile car c'est déprimant mais il faut reprendre confiance et faire confiance aux médecins qui me prennent en charge.
j'espère donner des nouvelles positives d'ici quelques .... mois ?

fibromyalgie

Bonjour, ma recette pour contrer les douleurs qui ont été longues à diagnostiquer est:
-Cymbalta
-Lyrica matin et soir
-Accuponcture
-Osthéopathie
-ZUMBA 2 X semaine
-SPA choc thermique (mon luxe)

Lâcher pas, il est difficile de se lever... une fois commencer, la journée est plus facile lorsque l'on bouge... cela fait 2 ans.

Bonne recherche de recette personnelle!!!

Fibromyalgie

diagnostic du L'HOSTO de PONTOISE après 2 ans de souffrances et différents médicaments mais sans améliorations notables:
Fibromyalgie!
j' ai 61 ans bientôt, en retraite et sans gros problème. Alors arrêtons avec la maladie PSYCHIQUE. Non la Fibro est le nom poubelle des Médecins car il ne trouve pas la cause exacte des terribles douleurs osseuses, musculaires et articulaires.
bien sur les corticoïdes m' ont effacer superficiellement pendant 2 mois la douleur,
mais stoppé pour attaque des os.
bien sur le lyrica , l' ixprim, le laroxyl aide a oublier temporairement la douleur, mais au réveil
Elle est Là et il faut recommencer a vivre avec!
A 61 ans je vais continuer la prescription pour vivre un peu de ma retraite mais si j' avais 10 ans ou 20 ans de moins je ne pourrai pas supporter les douleurs longtemps....
J' ai le moral , une femme super, une retraite en Charente maritime, Mais la FIBRO est là malgré tout comme un mal incurable.
Bon Courage a vous toutes et tous qui souffrez.
Nous devrions créér une assoc des Fibromyalgiques.
René.

bonjour,

cela va faire 3 voir 4 mois, enfin que le nom fibromyalgie est tombé.. mais plus d'un an et demis que je souffre, au début on croyait une maladie des nerfs, ce que j'ai aussi, donc mon traitement à été lyrica 25mg matin 75mg le soir, plus maintenant tramadol 2 fois/jours et laroxil en goutte le soir, plus du "super" paracétamol pour les douleurs... mais cela ne me fait rien je n'arrive toujours pas à dormir, toujours mal, bon ça c'est atténué mais bon, que faire!!?

fibromyalgie

Bonjour

Prendre rendez vous dans un centre anti-douleur, mais si vous n'arrivez pas a dormir, passez au somnifères, de toute façon, il n'y a pas d'autres solutions, il faut dormir pour pouvoir supporter ses douleurs atroces,courage car il en faut.

non aux somnifères

croyez moi on ne passe pas plus de 3 jours et demi sans sommeil! ors il suffit de 2h 1/2 par jour en moyenne pour être hors de danger physique et mental! alors tant pis si on ne dort pas il faut savoir lire, coudre ou tricoter si on ne voit plus très clair ou même écouter de la musique, bref se détendre mais ne surtout pas essayer à toute force de dormir! je rapelle 2,5h par 7 ça fait un peu moins de 18h de sommeil par semaine si vous êtes au dessus c'est peut être rassurant psychologiquement normativant socialement mais c'est un peu un suicide de prendre ces saloperies de somnifères...bon ceci dit beaucoup de gens sont prêts à mourrir plutôt qu'à entendre les "autres" leur faire des reproches!

rdv

Je suis suivit dans un centre anti douleurs, pour dormir il m 'on prescrit un léger somnifère et cela m'aide il faut aussi faire de la réflexologie

bonjour je viens de

bonjour je viens de l'Amerique centrale je souffre de fibromyalgie depuis 10 ans et j'ai tout essayé comme médicament ainsi que laroxile car je n'arrive put a dormi je souffre le martyre merci pour toute solutions..

douleur

bonjour jai depuis 15 ans cette maladie qui n'est pas facile a vivre j'ai eu des gouttes de rivotril pour epileptique pas efficace .
en ce moment je prend de trileptal 150 mg 1 le matin et du cymbalta 1 le matin et les deux associer me soulage vraiment
courage a vous
martine

Mon traitement pour la fibromyalgie

Depuis maintenant plus d'un an, je suis hospitalisée tous les 3 mois environs pour des perfusions de Xylocaine 24h/24 pendant 4 jours, en plus de mon traitement : cimbalta, tramadol, xanax, tétrazépam et mépronizine... Après les perfusions, les douleurs sont moins fortes pendant environ 1 mois et demi...... Ensuite, elle reviennent mais, je profite un oeu plus de la vie quotidienne pendant ce temps ou les douleurs sont supportables... Nathalie H

veronique

Bonjour, j'ai été diagnostiquée très vite, car j'avais tout éliminé au niveau prise de sang avec un neurologue privé. Je souffre depuis trois mois, et j'ai été diagnostiquée il y a quinze jours. J'ai découvert toute seule, en allant fouiller à quelle maladie correspondait mes symptomes. Cela m'a mis la puce à l'oreille. Ensuite, je suis allée à l'hôpital st maurice voir un rumatologue, qui m'a donné tout de suite de la balnéo, à raison de deux fois par semaine. Ca soulage, ça n'ôte pas les douleurs, mais ça fait du bien.
Pour dormir mieux, je prends une gélule d'OMEGA 3. C'est radical. Avant je n'avais plus d'endormissement du tout. Je prends donc le matin magnésium marin. Euphitose trois fois par jours toute l'année. Hier je suis allée investir dans des produits sans gluten. Je ne touche plus aux alcools blancs. Et quand je sens que l'angoisse est mêlée aux douleurs et que les larmes arrivent, je prends juste un quard de lexo sous la langue. Là je suis au travail, assise, je souffre, j'ai mal aux bras, épaules, doigts, et j'ai du mal à tenir. J'ai mal. Je vais prendre rv avec le centre de la douleur afin d'être prise en charge à d'autres niveaux. Et enfin si ça va pas mieux, j'opterai en tout dernier pour un antidépresseur antalgique. Mais je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour ne pas en arriver là. Déjà, je pense uq'il faut apprendre à lâcher prise sur tout ce qui nous stresse dans nos vies. Je ne suis pas médecin mais je pense que la fibro est une dépression refoulée qui a agit sur les nerfs. Je pense que cela touche des femmes qui ont trop pris sur elles. Qu'en penses tu ?

Le verdict n'est pas encore tombé...

Bonjour,
Le verdict n'est pas encore officiellement tombé, mais je pense que l'on se dirige vers cette saloperie. Depuis 15 ans j'ai des douleurs et différents symptômes dont vous parlés tous, mais ils n'ont jamais été associés.
Réponses des médecins : les douleurs = polyarthrite; les insomnies = votre nature, vous faites partie des gens qui dorment peu; fatigue générale = vous ne vous reposez pas assez; diarrhée chronique = vous ne mangez pas assez équilibré. Donc j'ai appris à me "débrouillée" avec mes maux.
Ce qui m'a interpellée dans votre témoignage, ce sont les larmes, aujourd'hui elles me viennent de plus en plus facilement, moi qui ne pleurais jamais avant. En écrivant, maintenant elles coulent à flot.
Cet après midi encore chez le médecin, où mon mari m'a emmenée parce qu'il en a marre de me voir souffrir sans rien faire, je les ai retenues tellement j'avais mal.De retour, il me l'a dit.
Je vais avoir 40 ans et j'aimerai tellement que le mot soit mis sur tout ses maux ! Arrêter d'être prise pour une folle ou une fainéante parce que je suis incapable de tenir debout.
Lire vos témoignages m'ont réconforté et me redonne de l'espoir.
Courage à tous

je suis fibromyalgique

je suis tout a fait d'accord avec toi apres le déces de mes 2 parents en 2002,mon docteur traitant ma diagnostiqué un début de dépression donc il m'a prescrit un antidéprésseur et quelques mois plus tard j'ai eu des douleurs musculaires sur tout le corps ensuite consultations chez un rumatho.et au bout de quelques mois il ma dit que je soufrais de cette maladie depuis, mème avec tous ces médocs les douleurs sont là quotidienment,il faut vivre avec mais c pas toujours facile

tellement vrai

Bonjour Véronique,
Je viens de tomber sur ce blog et jesuis totalement d'accord avec toi. Moi ça fait plusieurs années que je souffre; je travaille devant un ordi toute la journée et j'étais plutôt du genre a ne pas écouter mon corps quand j'étais plus jeune. Je me disais ça va passer... et maintenant que je sais que je souffre de fibromyalgie, je n'ai d'autre choix que de m'occuper de moi et écouter les médecins. Malgré mon diagnostic, je continuais a endurer mon mal. Résultat, je suis maintenant dépressive, prends lyrica 2 x jour, venlafaxine 3 x jour et sublinox au coucher. J'ai même du vimovo au besoin pour les douleurs que je ne prends pas car il y a tellement d'effets secondaires avec toutes ces pilules et j'ai tout de même beaucoup de difficulté a dormir. J'ai fait de la physiothérapie a plusieurs reprises, 2 années a consulter un ostheopathe, j'ai essayé l'accupuncture (n'aime pas l'effet des aiguilles). Je suis en arrêt de travail a la demande demande de mon médecin. Je suis stressée juste a l'idée que je devrai possiblement retourner au boulot. On nous dit de rester actif et de faire de l'exercise. Moi quand je continue a faire mes corvées, je me retrouve avec plus de mal a la fin de la journee. Je ne sais plus quoi faire. Parfois j'ai juste le goût de tout laisser tomber. Certaines journées sont difficiles et j'ai pas l'impression que mon entourage comprends pas vraiment comment sont mes journées. J'ai commencé a voir un psy, on verra bien.

D'une fille découragée

non c pas une dépression

j ai fais une dépression et après j étais bien ,et plus le temps passais j ai toujours eux des douleurs même étant jeune je souffrais de grosse douleurs sois au genoux et a la cheville ,et par la suite j ai commencer a avoir mal au coup et dans le dos et ainsi de suite j ai toujours fais des job d homme genre rembourage industrielle ,montage de meuble,coupe de bois sur scie ,emballages et pleins de truc dure j étais une fille qui donnais son 200 pour cent et j ai toujours subie des violences avec mon frère il me fesais toujours des prise pour me faire faire ce qu il voulais et mon père nous frappais avec une ceinture et j ai toujours fais du sport dans ma vie je me suis donner plus que la normal et j étais forte ,mais la vus ma grande force et bien j ai la fobro et je ne suis pas en dépression je vais très bien dans ma tête allors ce n est pas une dépression c une maladie dégénératrice et je souffre vraiment mais pas dans ma t^te

Firomyalgie

Bonjour moi à commencé en 2003-2004......ma vie à chamboulé....Infirmière de métier ma carrière à mal commencé j,ai dû travaillé 6 nuits en ligne 4 jours de congé...avec un enfant malade assé souvent....après 9 mois de travail ma vie à bousculé je me suis mis à avoir plein de symtôme fatigue nausées faiblesse douleurs dans mes membres ect...alors arrêt de travail pour épuissement professionnel...durant 8 mois environ le retour n,a pas bien été les douleurs persistaient et j,en passe...trouble de mémoire je devais s'encesse me revérifier et cela à crée chez moi des crises de paniques....entre temps j'ai eu plen des examen médicale avec aucun diagnostique ...madame vous êtes fatigué 2 enfants le travail c,est normale BEN OUI moi je ne trouve pas sa normale...2005-2006-2007-je me suis mise à faire des recherches sur les douleurs et mes symptôme correspondait bcps avec la fatigue chronique et mon médecin à ce moment là ma lui même parlé de la fibromyalgie et oui enfin un mots sur mes symptômes je ne m,imaginait pas que cette maladie était si envahissante moi qui était dans le domaine de la santé n,avait jamais entendu parler!!!!et oui un calvère qui dure depuis 10 ans .J,ai due démissionné car je n,étais plus capable de travaillé de soir où bien de nuit...après 6 ans au CHRTR...allors j,ai ouvert ma petite clinique avec des heures stables et toujours la même routine.tous va bien jusqu,au jours où ma filles de 8 ans à une maladie grave qui se manifeste...le père ma pas aider et il y a eu séparations ma fille diagnostiquer après des mois d,acharnement dans les hôpitaux enfin un diagnostisque SGT rare seulement 3% ont ce genre de maladie j,ai vécu sur un stress intense qu,elle avait peut-être un cancer sur la salle d,opération en attente durant 4 hres des résultats pas de cancer mes quoi!!!!j,ai due faire faillite perde mon entreprise divorce ma maladie et ma fille malade et mon autre fille de 3 ans à ce moment je me suis retrouvé dans la rue 11 semaines sens revenue pas droit aux chômage aprè 8 semaines d,attente et j'ai payé sur mes paye durent 6 ans j,ai due faire une demande d,aide sociale attente de 2 à 3 semaines je n'étais pas assé forte pour me battre contre le chômage....et là je me suis ramassé à l'hôpital car mon docteur avait^pris sa retraite ...la douleur est revenue depuis et j,ai perdu 72 % de mes mains les docteurs ne savaient plus quoi faire avec moi pour la première fois depuis que j'étais malade j,étais prise au sérieux cette fois ce n,était pas dans ma tête combien de fois j,ai entendue cette phrase.....9 mois ma crise à durée pour les mains après les hanches les liguaments des talons ,engourdissement pas de position confortable debout assise couché migraine myalgie du visage spasme musculaire..machoir qui reste coincé en pleine nuit crampe musculaire aux pieds mollet et les mains très douloureux en passent..deplus en plus je m'appercevais que je dépérissait tous mon corps était prisonnier de je ne sais pas mes tellement douloureux et très envahissant pour ma vie au quotidien je n,ai pas tous dit car je devrais écrire un livre mais une chose est sur maintenent je sais que je ne suis pas folle et que se n,est pas imaginaire mais ce qui me fait le plus chier excusé moi mais c,est qu,il n,y a rien pour me soulager car même la médecine non pas cerné le problème et moi je fais partie des 30%à 60% que la médication ne fait rien à parts me donner plus de problème effets secondaire en plus comment arranger un problème de santé qui vients du cerveau quand on ne sait que la science ne connait pas tous du cerveau j,ai espoire qu'un jour une personne extrême ment savente va trouver le remède et que je pourais en profiter de mon vivant....pour me soulager parfois je doits consommer du canabis....je ne peut m,entrainer trop car ma douleur augmente et si ont ne fait rien sa fait male aussi il faut apprendre à trouver le juste milieu mes comment y arriver quand tu as 3 enfants....une chance maintenant j,ai un conjoint merveilleux et comprends ma maladie car il la vie à tous les jours avec moi et mes enfants je me motive avec la chose la plus merveilleuse d'être au moins combler par l'amour qui m'entoure...mais mondout que ce n'est pas facille de me retrouver seule face a moi car là je viens en colère et n'accepterait jamais cette maladie!!!!incompréhensible pour bien des personnes et professionnelle de la santé....je vous dis bonne chance à vous toutes et vous n'êtes pas seule dans cette situation....

Fibromyalgie

Bonjour, Moi aussi je travaille au CHRTR. Mon médecin de famille m'a référé à un neurologue pour être certain d'un syndrome de Fibromyalgie mais je n'aurais probablement pas mon rendez-vous avant des mois encore.

Je prend maintenant 90 mg de Cymbalta et 25 mg d'élavil. Mes douleurs commencent à se dissiper et mon moral s'améliore mais aussitôt qu'il y a de la mauvaise température, j'ai beaucoup de douleur et je dois réussir à m'endormir sur le divan avant d'aller au lit car c'est trop douloureux.

Mes plus grandes difficultés sont les coudes, poignets, le cou, maux de tête, parfois mes genoux restent coincés durant la nuit et c'est très douloureux; incapable de bouger.

Je fais beaucoup de marche, je vais chez l'ostéopathe et fais tout en mon possible afin de filer mieux.

J'aimerais savoir si vous prenez la même médication que moi car auparavent je prenais Effexor 150mg et Wellbutrin 300 et je me demande si je ne filais pas mieux. J'avais des douleurs mais le Elavil est très bien pour ça mais il me donne la faim et j'ai fais énormément d'effort depuis janvier 2013 pour perdre 25 lbs; je ne veux pas les reprendre. Est-ce seulement le Elavil qui m'enlève la douleur ou si le Cymbalta en fait partie aussi.

Merci de me lire et j'attendrai des commentaires.

FIBROMYALGIE

TU AS TOTALEMENT RAISON la fibromyalgie est une dépression refoulée j en suis persuadée aussi je pense que le seul conseil que le puisse donner c est de penser à vivre un peu plus pour soi sans se préoccuper de ce que pense les autres,le lacher prise est en effet de rigueur,lacher prise c est aussi apprendre à ne pas vouloir tout maitriser ,c est aussi apprendre à déculpabiliser et à pardonner.

traitement de la fibromyalgie

Bonjour je dois moi meme commencé une hospitalisation de 5 jours en perf de xylocaine, j'ai peur des effets indésirables car le mois dernier pour la première fois je devais faire une cure de 4 jours d'anafranil mais malheureusement j'ai très mal supporté ce médicament. j'angoisse rien qu'a l'idée que ça puisse recommencé
Merci de m rassurer

j ai la filbromalgie

je suis maman de 37 ans avec 4 enfants donc avec 2 hyperatives .j ai une traumatise crânien en octobre 2009 suite avec paralysie du visage gauche puis le bras paralyser et jambe .en fessant un IRM crânien j ai découvert des grosse taches sur mon sytement nerveux et la hôpital mon mis sur tous les anti inflammation et mémé sur morphine et cortisone .j ai pris 10 kg .puis il m on dit que javais cette maladie en plus une autre malade grave pour vos taches donc j ai cru que tous les neurologue n arrive pas a trouve mes douleur mal de crane mes yeux qui me brule en fessant des test j ai la maladie des yeus secs .je suis tramadol 150mg 3 fois par jour rien soulage .puis en allant ailleur voir autre neurologue a Montpellier qui grasse a lui il ma trouve mon mal des ses taches dans mon cerveau j ai une maladie très rare krabbe qui touche et destructive tous doucement ou en accélérer on sait pas la moelle épinière donc il ma dit qui que 3 en france pas traitement .et qui as que a souffrir pour ne plus marchermais que ma me dire quand.voila, moi j ai pas de chance avoir ces de maladies + mal de crane a vie dorme peu trop de douleur voila je saï plus quoi faire.

traitement fibromyalgie

quelqu'un a t il essayé la stimulation cerebrale magnetique, il parait que c'est nouveau.

stimulation cranienne

bonjour je souffre de fibromyalgie depuis 2006 j ai fait pas mal de traitement le dernier c était la stimulation cranienne hospitalisation de huit jours début 2013 cela ma apporté très peu de résultat la douleur c était estompé quelque temps mais les douleurs sont revenu pour moi c était comme cela peut ètre que pour d autre personnes les réactions seront différentes je prend tous les conseilles qui peuvent me faire du bien

stimulation cérébrale

l'algologue j'ai vu me l'a proposée il a un appareil, mais l'idée de titiller mon cerveau (le centre de la douleur) m'a effrayée, donc, non, je ne sais pas. mais j'ai refusé aussi de poursuivre les traitements chimiques. même s'ils sont sensés nous faire du bien, je ne les ai pas supportés et c'est pareil : cela modifie notre chimie perso et je ne crois pas que ce soit la solution
j'ai rencontré un rhumatologue qui m'a dirigée vers un centre de rééducation fonctionnelle et j'ai hâte de voir...