Traitement de fertilité: le stress réduit-il les chances de succès?

Les femmes qui sont stressées lorsqu'elles suivent un traitement de fertilité ont les mêmes chances de devenir enceintes que celles qui ne sont pas stressées, selon une étude britannique publiée dans le British Medical Journal.

Jacky Boivin et ses collègues de l'Université Cardiff ont analysé 14 études impliquant 3,583 femmes dont le niveau de stress a été évalué au début du traitement au moyen de tests psychologiques mesurant la tension, l'anxiété et la dépression.

Les résultats, après un seul cycle de traitement de procréation assistée, montrent un succès égal chez les femmes stressées.

Les traitements de fertilité sont stressants en soi, note la chercheuse. Environ un tiers des couples cessent les traitements rapidement à cause du stress impliqué.

Voyez également:

Dans quelle mesure le stress réduit-il les chances de grossesse ?
Les traitements de fécondation in vitro plus efficaces au printemps
Le stress pendant la grossesse influence le développement du placenta
DOSSIER Grossesse et maternité

Psychomédia avec source:
BBC
Tous droits réservés