Maigrir: les 5 pires aliments et les 5 meilleurs, selon une étude à long terme

Une étude américaine sur 20 ans a identifié les aliments et les comportements les plus liés à un gain de poids à long terme. L'étude est publiée dans le New England Journal of Medicine.

Dariush Mozaffarian de l'Université Harvard et ses collègues ont analysé des données concernant 120,000 personnes qui ont pris, en moyenne, près de 8 kilos (17,5 livres) en 20 ans. Ils ont identifié 5 aliments fortement liés à la prise de poids et 5 autres liés à un meilleur contrôle du poids.

Cette étude va à l'encontre du mythe selon lequel, pour perdre du poids, il suffit de manger de tout avec modération, souligne le chercheur. Il y a des bons et des mauvais aliments, dit-il.

Les 5 aliments les plus étroitement associés à la prise de poids étaient:

  • les pommes de terre frites : une portion par jour cause un gain de poids de 1,5 kilo en 4 ans, 7,5 en 20 ans;
  • les croustilles de pomme de terre (chips) : une portion par jour fait prendre 0,75 kilo en 4 ans, 3,75 en 20 ans;
  • les breuvages sucrés (2,25 kilos en 20 ans);
  • les viandes rouges (2,25 kilos en 20 ans);
  • les viandes transformées (2,25 kilos en 20 ans).

Les 5 aliments les moins associés à la prise de poids étaient:

  • les légumes;
  • les grains entiers;
  • les fruits;
  • les noix;
  • les yogourts.

"La quantité de gras dans les aliments ne semble pas être fortement liée à la prise de poids", rapporte le chercheur. Par exemple, aucune différence n'a été observée pour le lait faible en gras ou écrémé par rapport au lait entier. Plutôt, dit-il, se concentrer sur la qualité de la nourriture, et non pas simplement sur le total des calories ou la quantité de graisse ou de glucides, semble plus important pour éviter la prise de poids.

Un déséquilibre habituel d'environ 50 à 100 calories par jour peut être suffisant pour provoquer la prise de poids progressive observée chez la plupart des gens, soulignent les auteurs.

Alors que l'alimentation était la plus fortement liée à la prise de poids, les chercheurs ont aussi constaté que ceux qui dormaient de 6 à 8 heures par jour ont pris moins de poids que ceux qui dormaient moins ou plus. Le gain de poids était également lié au temps passé devant la télévision et à l'activité physique.

En réaction à cette étude, Connie Diekman de l'Université Washington à St-Louis, dont les propos sont rapportés par WebMD, encourage les consommateurs faire de petites étapes, comme couper une portion par jour d'un mauvais aliment et faire dix minutes de marche. Ces petites étapes peuvent constituer un bon début qui mène à faire d'autres changements nécessaires pour maintenir un poids plus sain.

Voyez également:

Psychomédia avec sources: WebMD, CNN. Tous droits réservés