Maigrir: des moyens plus faciles que de miser sur la volonté

Tout comme les habitudes automatiques amènent à trop manger et mal manger sans même sans rendre compte, Brian Wansink, dans une conférence au congrès de l'American Psychological Association, a suggéré que faire des changements simples dans l'environnement peut amener à mieux et moins manger sans même y penser. Le secret, dit-il, est de changer l'environnement pour qu'il travaille pour soi plutôt que contre soi.

Les Américains auraient, dit-il, davantage tendance à manger automatiquement que les Français.

«Nous avons demandé, dit-il, à 150 Parisiens comment ils savaient que leur repas était terminé et ils ont répondu: quand nous sommes rassasiés. Quand nous avons posé la même question à 150 habitants de Chicago, ils ont répondu: lorsque le plat est vide".

Suite à diverses expériences, il suggère de:

  • mettre les aliments sains à la vue, bien en évidence, et ceux plus caloriques hors de vue afin d'aider à manger mieux sans même le réaliser (les préparer afin qu'ils soient prêts à consommer peut être encore plus idéal);
  • servir la nourriture dans de plus petites assiettes et les breuvages dans de plus petits verres: dans une expérience, les participants versaient 37 % plus de breuvage dans des verres larges et courts que dans des verres minces et hauts; dans une autre expérience les enfants se servaient deux fois plus de céréale dans des bols de 500 ml que dans des bols de 250 ml;
  • prendre l'habitude de manger dans la cuisine plutôt que devant la télévision ou l'ordinateur ;
  • Ces types de changement donnent facilement des résultats qui seraient difficiles à obtenir par la seule force de la volonté, dit-il.

Plus tôt ce mois-ci, des neuroscientifiques proposaient également des stratégies plus faciles et plus fiables que de miser sur la volonté: 5 conseils d'experts pour contrôler l'impulsivité et l'addiction à la nourriture.

Voyez également:

Psychomédia avec source : American Psychological Association
Tous droits réservés