Le somnambulisme, un effet possible des somnifères

Les somnifères peuvent causer du somnambulisme, c'est-à-dire des comportements tels que conduire un véhicule, cuisiner, manger, téléphoner, avoir des activités sexuelles, etc. pendant le sommeil et cela sans souvenir de ces comportements au réveil.

L'agence de surveillance des médicaments américaine, la Food and Drug Administration (FDA), a ordonné aux fabriquants de 13 médicaments prescrits pour les troubles du sommeil, tels que Ambien (zolpidem, autres noms commerciaux Stilnox, Sublinox) et Lunesta (eszopiclone), de modifier les étiquettes de leur produit et de les accompagner d'une brochure d'informations afin de mettre en garde contre ce danger qui a été appelé "comportements complexes reliés au sommeil".
Le risque de comportements complexes durant le sommeil est faible mais peut être augmenté quand les consommateurs dépassent la dose recommandée ou quand les médicaments sont combinés avec de l'alcool ou d'autres drogues, considère la FDA.

Les étiquettes devront aussi informer de la possibilité de réactions allergiques sévères (choc anaphylactique et d'enflure du visage) qui peuvent se produire la première fois que le médicament est pris. Ces effets secondaires sont également rares.

L'agence a revisé les effets secondaires de ces médicaments depuis l'an passé après que des utilisateurs de l'Ambien, très largement prescrit, se soient plaint de somnambulisme, de comportements divers tels que manger à l'excès ou encore de s'être faits arrêter en train de conduire leur auto pendant leur sommeil. Dans chacun des cas, les gens ne se souvenaient pas des événements au réveil.

La FDA demande aussi aux manufacturiers de mener des études cliniques additionnelles sur ces comportements afin notamment d'en déterminer la fréquence.

L'utilisation de médicaments pour dormir est extrêmement répandue. Une enquête rendue publique en décembre 2006 montrait que 10% des Français auraient recours à une médication pour dormir. La France serait ainsi très largement en tête des pays européens. Selon un récent sondage américain, entre un quart et un tiers (29%) des femmes disent utiliser une aide pour dormir au moins quelques nuits par semaine.

Voici les 13 médicaments visés par la FDA:

Ambien
Butisol Sodium
Carbrital
Dalmane
Doral
Halcion
Lunesta
Placidyl
ProSom
Restoril
Rozerem
Seconal
Sonata

La plupart de ces médicaments sont des hypnotiques non-benzodiazépines. Pour plus de renseignements, voyez:
Médicaments pour le traitement de l'insomnie

Voyez également:

Antidépresseurs: cause possible d'activité motrice lors de rêves violents
Insomnie: La thérapie cognitivo comportementale plus efficace qu'un somnifère
Impatiences dans les jambes et fer
DOSSIER: Sommeil, insomnie

Psychomédia avec source: Medpagetoday